La maladie d’Alzheimer et pathologies apparentées : comprendre et agir de manière ajustée (Dr Yann GROC)

Les professionnels intervenant auprès de personnes âgées que ce soit à l’hôpital, en EHPAD ou à domicile, sont régulièrement amenés à accompagner des usagers atteints de la maladie d’Alzheimer ou ayant des troubles apparentés. La survenue de ce type de pathologie bouleverse considérablement le projet de vie de la personne ainsi que de son entourage. La participation à la vie sociale des personnes atteintes par la maladie est souvent considérablement entravée, par ailleurs, les aidants se retrouvent eux aussi en souffrance ne sachant pas toujours comment réagir et ni se préserver.

Ceci est l’objet de cette formation, illustrée par de nombreuses vignettes cliniques et études de cas, qui est animée par une équipe de professionnels experts dans l’accompagnement des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées.

 PROGRAMME DE FORMATION

La maladie :

  • La mémoire et autres fonctions cognitives normales
  • La maladie d’Alzheimer et les pathologies apparentées
  • Les conséquences de la maladie d’Alzheimer et des pathologies apparentées

La vie avec la maladie :

  • L’accompagnement à domicile et au quotidien,
  • l’ajustement de l’accompagnement,
  • le projet de vie
  • Le travail de collaboration avec les familles – les partenaires…

Les addictions : comprendre et agir de manière ajustée (Blandine POILLOT GASS)

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

La rencontre avec une personne souffrant d’addiction(s) peut rapidement devenir déroutante et laisser le soignant ou l’accompagnant démuni. Que comprendre face à ces pathologies ? Quelles attitudes adopter ? Cette formation a pour objectifs de transmettre aux participants un certain nombre de connaissances sur les aspects cliniques, biologiques, socioculturels et thérapeutiques pour comprendre ces troubles et donner des outils concrets pour ajuster leur comportement face à des personnes présentant ces pathologies.

PROGRAMME DE FORMATION

Cette formation basée sur deux jours, vous permettra, à travers des séquences théoriques et des échanges autour de cas pratiques, d’identifier, de prévenir et de participer à la prise en charge des problématiques addictives et poly addictives des patients, que ce soit au court d’une intervention brève ou lors un accompagnement sur le long terme.

Seront abordés les thèmes suivants :

  • Les enjeux épidémiologiques, définition, physiologie et complications bio-psycho-sociale des addictions et polyadditions.
  • Le rôle des acteurs de santé dans la prévention et l’accompagnement globale du patient, les bases de la  pratique de la relation d’aide
  • La détection, l’évaluation et la prévention par la pédagogie des conduites addictives et poly addictives
  • Le sevrage, la substitution, la réduction des risques.
  • Les réseaux de soin pour l’accompagnement des personnes souffrant d’addiction en France.

Les troubles psychiques : comprendre et agir de manière ajustée (G MARCHAND)

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

L’accompagnement de personnes souffrant de troubles psychiques peut rapidement devenir déroutant et laisser le professionnel démuni. Quels sont les attitudes à adopter et les outils à utiliser afin d’adapter au mieux le comportement au quotidien ?

 PROGRAMME DE FORMATION

  • Définition des troubles psychiques, savoir les différencier, quelles sont les principales pathologies et les comportements associés à ces troubles…
  • Le normal et le pathologique
  • Éléments de compréhension et de repérage des situations pathologiques
  • Éléments de communication et de relation d’aide
  • Le positionnement du professionnel : comment agir et ajuster sa PEC lors de situations difficiles
  • Le travail avec les familles
  • Connaissance des acteurs locaux, des équipes spécialisées à associer au travail en réseau.

La maladie de Parkinson : comprendre et agir de manière ajustée (M LAUDE)

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Fréquente, considérée comme bien connue par le grand public, il apparaît que la maladie de Parkinson, au contraire souffre de grandes méconnaissances quant à ses diverses manifestations dans la vie quotidienne. Un accompagnement de qualité requiert une bonne connaissance de la maladie, permettant ainsi d’ajuster ses gestes et ses attitudes. C’est tout l’objet de cette journée animée par un kinésithérapeute expert dans l’accompagnement des maladies neurologiques.

PROGRAMME DE FORMATION

La maladie de Parkinson : bien comprendre la maladie et chasser les idées fausses :

  • Quelques notions relatives à l’épidémiologie et à l’actuel des connaissances sur les origines de la maladie,
  • Évolutions potentielles de la maladie : des signes infra clinques au stade de dépendance maximale,
  • Les traitements aujourd’hui.

Focus sur quelques situations de handicap dans le cadre de la maladie de Parkinson :

  • Les signes moteurs de la maladie – des tremblements aux blocages : comprendre les fluctuations de l’activité motrice et décliner des attitudes adaptées.
  • Les signes non moteurs de la maladie : manifestations diverses et méconnues de la maladie engendrant des situations de handicap – ce qu’il faut savoir pour mieux ajuster son aide (troubles neurovégétatifs – troubles cognitifs …)
  • Les troubles dits « comportementaux » : découvrir les perturbations émotionnelles potentielles et leurs incidences dans la relation pour être ajusté(e).

Syndromes schizophréniques et états dépressifs (P MULLER, JF MULLER)

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Les syndromes schizophréniques ainsi que les troubles de type bipolaire concernent à eux deux près de 5% de la population. Mal connues, ou faisant l’objet fréquemment de représentations inexactes, ces affections  peuvent perturber de façon considérables les interactions sociales conduisant à des situations de stigmatisation, rupture voire d’exclusion sociale …  Une connaissance en profondeur de ces maladies affectant la santé mentale, la mise en œuvre de techniques relationnelles adaptées peuvent pourtant réellement contribuer à améliorer les interrelations et par conséquence le maintien d’une vie sociale convenable. C’est tout l’objet de cette formation qui bénéficiera de l’apport expérientiel d’un « patient expert » en psychiatrie.

PROGRAMME DE FORMATION

1ère partie : Schizophrénie – syndromes schizophréniques : 

* Schizophrénie –  idées VRAIES mais aussi idées FAUSSES sur la maladie :

– de l’épidémiologie aux diverses manifestations de la maladie.

– signes positifs et signes négatifs troubles organisationnels : comprendre les comportements.

– l’approche thérapeutique aujourd’hui – un ensemble d’approches:  le traitement médical (et les difficultés de son observance) et places des thérapies complémentaires : l’expérience de la personne concernée

* Agir face aux comportements étranges :

– quelles attitudes face aux signes positifs (délires, hallucinations etc),

– quelles attitudes face aux signes négatifs (démotivation, fatigue, perturbations émotionnelles etc …),

– les enjeux de la détection et le repérage des signes de rechute.

– Gérer la crise …

* Le problème de la stigmatisation et de l’auto stigmatisation : le regard et l’expérience d’un médiateur de santé en santé mentale

* Le concept de rétablissement dans la schizophrénie: un autre regard sur le processus évolutif de la maladie et son implication dans la relation au quotidien

2ème partie : les troubles bipolaires

– Le trouble bipolaire sous toutes ses formes :  qu’est-ce qu’une humeur anormale ? Est-ce que je souffre d’un trouble bipolaire ? les difficultés d’un diagnostic différentiel – pourquoi traiter le trouble bipolaire et conséquences de l’absence de traitement …

– L’approche thérapeutique aujourd’hui : du traitement médical à la psychoéducation.

– Gérer les épisodes maniaques et dépressifs : quelles règles comportementales adopter – repères sur les points clefs des programmes de psychoéducation

3ème partie : les troubles associés à la schizophrénie et à la maladie bipolaire

– les phobies, les troubles anxieux, les TOC …

4ème partie : les ressources à disposition des proches

– les programmes éducatifs destinés aux proches

– place et importance des associations d’usagers et de proches des personnes concernées … le droit des usagers

– où demander de l’aide ?

La Sclérose En Plaques (SEP) : comprendre et agir de manière ajustée (M. LAUDE)

Signifiant souvent le handicap chez l’adulte jeune, la SEP, fait peur. Avec une prévalence forte dans la région Est, les équipes d’aide et de maintien à domicile sont ainsi régulièrement et souvent dans le long terme, mises à contribution pour accompagner ces personnes. Par ailleurs, cet accompagnement se révèle souvent difficile étant donné les situations humaines vécues (trajectoire de vie souvent brisée, avenir incertain en raison du caractère évolutif de la maladie …). Cet accompagnement n’est pas aisé en raison de la très grande variabilité des troubles qu’ils soient visibles mais également invisibles ou peu connus.

PROGRAMME DE FORMATION

La SEP : bien comprendre la maladie et chasser les idées fausses :   

– Quelques notions relatives à l’épidémiologie et à l’actuel des connaissances sur les  origines de la maladie,

– Les différentes formes de la maladie et les évolutions potentielles,

– Les traitements hier, aujourd’hui et à venir,

– Manifestations possibles de la maladie à ses débuts.

Focus sur quelques situations de handicap dans le cadre de la SEP :  

– La fatigue comme facteur handicapant : quelle approche, quelles stratégies pour conjuguer avec elle,

– Les troubles de la motricité et du tonus : quelles attitudes adopter face aux « raideurs »,

– Les troubles sphinctériens : comprendre les signes rapportés et les traitements proposés.

Les aspects méconnus de la maladie perturbant la relation :    

– Les troubles cognitifs et Dysexécutifs : quelles manifestations dans le quotidien et quelle attitudes possibles

– Les troubles dits «  comportementaux » : découvrir les  perturbations émotionnelles potentielles et leurs incidences dans la relation pour être ajusté(e).

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Traumatisme crânien et comportements : comprendre et agir de manière ajustée (JF. MULLER)

La survenue d’un traumatisme crânien bouleverse complètement les projets de vie des personnes et de leur entourage, en raison des nombreuses séquelles motrices et cognitives mais également en raison du «handicap invisible» engendré. Par ailleurs, la participation à la vie sociale des personnes traumatisées crâniennes est souvent considérablement entravée par des difficultés qui ne sont pas aisément compréhensibles par l’entourage, les aidants mais aussi par les acteurs de la vie sociale. Il est alors essentiel de bien comprendre toutes les facettes de ce handicap afin d’ajuster au mieux notre accompagnement.

PROGRAMME DE FORMATION

  • Histoire d’un traumatisme crânien : comprendre la violence d’un évènement traumatique et traumatisant
  • Quelques bases sur le coma, le retour de la conscience et les états de conscience altérée
  • Troubles du comportement ou comportements troublants – éléments de compréhension à partir d’une lecture neuro-psychologique : quelles attitudes concrètes sont les plus adaptées pour accompagner au mieux la personne dans ses difficultés (défaut de motivation, d’initiative, fatigue, troubles de l’attention et de mémorisation)
  • Les attitudes dites de désinhibition : que faire ? quand poser une limite ? comment ?
  • Traumatisme crânien et sociopathie acquise : incidences des perturbations émotionnelles sur les comportements et attitudes à adopter
  • Comportements troublants : une lecture à partir de la perturbation du sentiment d’être ou la perturbation du processus existentiel

 

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) : comprendre et agir de manière ajustée : (M. LAUDE)

En raison de sa très forte prévalence, les équipes œuvrant dans le maintien à domicile de personnes handicapées, sont fréquemment amenées à accompagner des personnes victimes d’AVC.

Cet accompagnement n’est pas toujours aisé en raison de nombreux troubles visibles mais aussi invisibles ou peu connus qui compliquent ou perturbent le soin et la relation.

PROGRAMME DE FORMATION

Aspects fondamentaux :

–  Quelques repères sur l’AVC aujourd’hui : incidences – épidémiologie

–  Les facteurs de risque : ce qu’il faut savoir

–  Détecter un AVC qui s’installe : ce qu’il faut savoir voir et faire

–  AVC : quelle récupération possible ?

Aspects techniques spécifiques à connaître :

– « Mobiliser » une personne hémiplégique : savoir conjuguer avec les  « raideurs »,

– Douleurs et hémiplégie : ce qu’il faut savoir faire lors des manutentions et soins pour éviter la recrudescence des douleurs,

– Les troubles de la déglutition – fausses routes : ce qu’il faut éviter – ce que l’on peut faire – ce que l’on peut conseiller.

Les aspects peu connus de la maladie qui perturbent le soin et la relation :

–  Le syndrome de négligence : quelles manifestations observables et quelles attitudes en pratique adopter ?

–  Les troubles exécutifs : comprendre des comportements bizarres et troublants et savoir réagir de façon ajustée et aidante,

– Les apraxies : comprendre et savoir encourager justement,

–  Les aphasies : quelques repères concrets pour une mise en œuvre rapide, d’attitudes adaptées dans la communication.

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Ecrivez nous

Une question ? Une demande particulière ? Un devis ? Ecrivez nous, nous vous répondons dans les 24h!

Vous préférez appeler ? 03 89 54 94 34