La maladie d’Alzheimer : comprendre et agir de manière ajustée (Dr Yann GROC)

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Les professionnels sont régulièrement amenés à accompagner des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou des troubles apparentés, dont le projet de vie peut être considérablement bouleversé.

PROGRAMME DE FORMATION

La maladie d’Alzheimer : rappels physiologiques et physiopathologiques de la maladie d’Alzheimer : ce que la science nous rapporte pour comprendre cette maladie.

Le vieillissement : décorticage du concept physique du vieillissement « normal » et faire le lien avec les démences types : Alzheimer.

Le vieillissement cognitif normal Vs le vieillissement cognitif pathologique : où se trouve la limite ?

Les démences et les troubles neuro-cognitifs : savoir les définir, savoir les identifier et les diagnostiquer, savoir la posture que doit prendre le thérapeute face à un patient présentant des troubles neuro-cognitifs.

Le cas particulier de la maladie d’Alzheimer : retour rapide sur l’historique de cette pathologie et approfondissement des causes physiologiques.

Définition des symptômes spécifiques et de son évolution dans le temps, critères de diagnostic, tests cliniques spécifiques.

Les autres démences neuro-cognitives : définition, symptômes, différenciation et diagnostic différentiel

Les tests : mise au point et description des principaux tests utilisés pour diagnostiquer les troubles d’origine neuro-cognitive

Les troubles du comportement : mise au point sur ces troubles : les connaitre et savoir la posture à adopter pour les appréhender. Quelle tenue avoir avec l’entourage du patient ?

La prise en charge : en accord avec les dernières recommandations scientifiques et de la HAS : quels sont le traitement médicamenteux, non-médicamenteux. Quelle est la place de la thérapie médicale et paramédicale : quel est la place des soignants ?

Topo sur la bientraitance et la maltraitance : les définir, les reconnaitre, les signaler et savoir agir

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des participants.

Soft skills : découvrez et développez votre intelligence émotionnelle ! E. SENGLER

Le temps où les émotions n’avaient pas leur place dans le milieu professionnel est bien terminé. Aujourd’hui, managers, coordinateurs mais également salariés sont invités à considérer et à développer leurs compétences émotionnelles. Les nombreux avantages pour soi et ses collaborateurs ne font plus aucun doute.

L’intelligence émotionnelle, compétence qui fait partie des « soft skills », permet notamment de :

  • Favoriser la motivation, l’épanouissement et le bien-être au travail
  • Développer la cohésion de groupe
  • Améliorer l’efficacité personnelle
  • Favoriser l’engagement des collaborateurs
  • Améliorer la qualité de la communication interpersonnelle et des relations au travail

Gestion du temps et des priorités – E. SENGLER

Une bonne gestion du temps et des priorités est essentielle pour gagner en efficacité professionnelle. Nous évoluons dans un monde où l’urgence, la réactivité et les nombreuses sollicitations du quotidien nous éloignent de l’essentiel. Stress, sentiment d’être dépassé et surchargé, difficultés relationnelles… Les conséquences d’une mauvaise gestion du temps sont nombreuses. Gagner en sérénité et en efficacité en optimisant son organisation personnelle et celle de son équipe.

PROGRAMME DE FORMATION

  • S’approprier le concept de gestion du temps pour soi et son équipe
    • Les causes et conséquences d’une mauvaise gestion du temps
    • Les bénéfices d’une meilleure gestion du temps
    • Déterminer les activités chronophages et les voleurs de temps
    • Diagnostic de ses habitudes de travail
  • Identifier ses freins personnels et schémas comportementaux impactant la gestion du temps
    • Profil de couleurs DISC
    • « Drivers » ou messages contraignants
    • Zoom sur la procrastination
    • Diagnostic de ses « drivers »
  • Optimiser son temps d’activité personnel et collectif
    • Passer du mode réactif au mode pro-actif
    • Hiérarchiser ses priorités
    • Les 4 clés d’or de la gestion du temps
      • Planifier
      • Organiser
      • Faire ou faire faire (déléguer avec efficacité)
      • Contrôler
    • Identifier ses biorythmes
    • Se fixer des objectifs
  • Gérer les imprévus et les sollicitations
    • Optimiser son agenda
    • Gérer ses mails efficacement
    • Intégrer les imprévus dans son organisation
    • Répondre aux demandes urgentes
  • L’affirmation de soi au service d’une meilleure gestion du temps personnel et de l’équipe
    • Créer et maintenir son cadre de travail
    • Savoir dire non
    • Développer son assertivité
    • Auto-évaluation : baromètre de la communication et de l’assertivité

Devenir acteur de la Prévention des Risques liés à l’Activité Physique – PRAP2S (J. GUESNE)

« Devenir Acteur de la Prévention des Risques liés à l’Activité Physique » est une formation qui s’inscrit dans une démarche globale de prévention des risques professionnels. Dispensée par un formateur certifié par l’INRS, elle prend en compte tous les éléments qui composent la situation de travail afin de faire une analyse globale et adapter le travail à l’Homme. Ainsi cette formation permet d’acquérir de nouvelles compétences pour prévenir les différentes atteintes à la santé liées au travail

PROGRAMME DE FORMATION

Les risques de son métier et l’intérêt de la prévention

  • Définition de la PRAP / Démarche de Prévention.
  • Les acteurs, leurs rôles et les enjeux de la prévention.
  • Les risques et le mécanisme d’apparition du risque.

Le fonctionnement et les limites du corps humain

  • Notions d’anatomie (articulations, système nerveux, colonne vertébrale).
  • Les pathologies, les troubles musculosquelettiques.
  • Les principes de sécurité et d’économie d’effort.

Observation de son travail pour identifier ce qui peut nuire à la santé

  • Méthode d’observation des éléments constituant une situation de travail.
  • Les Principes généraux de la Prévention.

Participation à la maîtrise du risque dans son établissement et à sa prévention

  • Communication interne / Création d’un groupe de pilotage.
  • Les pistes d’amélioration pour améliorer les conditions de travail.

L’accompagnement de la mobilité de la personne aidée

  • Les déplacements naturels / évaluation des capacités et des risques.
  • Les modalités d’assistances  : guidance verbale, aide sans portage.
  • Les aides techniques

VALIDATION DE LA FORMATION

Épreuves certificatives menant à l’obtention du certificat « Acteur PRAP » d’une validité de 2 ans.

Mettre en place un dispositif IME (DIME) / IEM (DIEM) (JM GUILLERMIN)

Le décret n°2017-620 du 24 avril 2017 relatif au fonctionnement des ESSMS en dispositif intégré a fixé le cahier des charges du fonctionnement en dispositif intégré ITEP.

Depuis, sous l’impulsion des pouvoirs publics, les nouveaux CPOM prévoient l’extension de ces dispositifs aux établissements médicosociaux (IME et IEM notamment) permettant la transformation de places en établissement vers des places en services de type SESSAD.

Cette formation action vise à donner les bases de compréhension et d’action aux membres de l’équipe mobile en charge de déployer ces nouvelles modalités d’accompagnement à partir de leur établissement d’origine.

PROGRAMME DE FORMATION

  • Mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble
  • Ce qu’il faut savoir sur le dispositif
  • L’exemple des DITEP
  • Quelles préfigurations pour un DIME ou un DIEM ?
  • Quels candidats pour le Dispositif ?
  • Quels prescripteurs pour un fonctionnement en dispositif ?
  • Définir le panel de prestations pour un fonctionnement en dispositif
  • Les besoins en outils spécifiques pour le fonctionnement en dispositif

 

L’aide à la vie partagée (AVP) dans les habitats inclusifs : mise en œuvre (E. CORDIER et l’équipe HSA)

L’habitat inclusif, tel que défini par  Denis Piveteau et Jacques Wolfrom en juin 2020 est un habitat «accompagné, partagé et inséré dans la vie locale. Il a pour projet de permettre de ‘‘vivre chez soi sans être seul’’, en organisant, dans des logements ordinaires aménagés à cette fin. La mise en place de la vie partagée s’appuie alors nécessairement sur un projet de vie sociale et partagée des habitants. Appuyée sur l’expérience de l’équipe de Handicap Services Alister, cette formation en définit les contours, les limites et les clés afin de faciliter la participation sociale et citoyenne des personnes vivant dans l’habitat inclusif.

PROGRAMME DE FORMATION en cours de construction

Prise de parole en public (Claire GRIFFANTI)

PRÉ-TEST :

Pour vous, prendre la parole en public est un art exigeant réservé à quelques initiés.

Selon vous, il est impossible de gérer son trac.

Pour vous, la prise de parole en public nécessite une très bonne mémoire.

Vous pensez que votre présentation doit être parfaite pour avoir une chance d’intéresser le public.

Pour vous, il vaut mieux éviter les répétitions lors d’une présentation orale

Si ces questions vous interrogent ; des pistes de réflexion et d’aide vous sont proposées au cours de cette formation.

Ainsi vous serez amenés à :

  • Structurer votre intervention autour d’un thème central (messages-clés).
  • Gérer votre stress/trac.
  • Créer une première impression positive.
  • Faire alliance avec l’auditoire.
  • Vous exprimer avec efficacité.
  • Utiliser la gestuelle et la voix en renfort du langage verbal.
  • Occuper l’espace avec fluidité et aisance.

La stimulation basale – les fondamentaux – (Blandine BRUYET)

L’approche de la stimulation basale s’adresse à toute personne en situation de handicaps sévères ou lors de phases de vie difficiles : enfants et adultes en situation de polyhandicap, handicaps rares, handicaps sévères, grands prématurés, personnes cérébrolésées, personnes en fin de vie, personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de démences apparentées.

En allant rejoindre la personne dans des expériences profondément ancrées dès le début ou au cours de son développement, cette approche lui permet de se découvrir elle-même, de découvrir le monde environnant et de découvrir l’autre. Elle tente de répondre à ses besoins dans la globalité (besoins physiologiques, psychologiques et sociaux) dans les situations de la vie quotidienne ou de période de vie extrême. La répétition et les expériences vécues par le corps procurent des repères dans le temps et dans l’espace qui font de cette vie quotidienne un temps propice d’apprentissage et de rencontre.

La stimulation basale est à la croisée du domaine des soins, de l’action pédagogique et de l’action thérapeutique. L’attitude, la compétence et la technique sont des aspects essentiels de cette approche pour tout professionnel qui accompagne ces personnes. Accompagner la personne au sens « basal » du terme, c’est donner du sens à ce qu’elle vit, dans sa globalité, en valorisant et en respectant ses compétences sensorielles, motrices, cognitives et émotionnelles, si minimes soient-elles.

La démarche et la pratique Snoezelen (A. LITZLER)

Accompagner un public fragile (handicap, vieillissement, vulnérabilité) nécessite une adaptation constante du professionnel.  Afin d’assurer une qualité d’accompagnement, il est essentiel de développer des outils spécifiques. Snoezelen, de par sa dimension à la fois globale et individualisée, offre un réel espace de bien-être, de détente et de stimulation tout en respectant le rythme de la personne accompagnée. C’est aussi un moment privilégié de rencontre à travers les 5 sens, la sensorialité et les émotions.  Snoezelen, c’est l’histoire d’une rencontre entre deux personnes, où la qualité de la présence à soi et à l’autre favorise la relation d’aide et donne ou redonne du sens aux pratiques quotidiennes.

 

PROGRAMME DE FORMATION

  • Histoire, Concept, Evolution
  • Découverte de la salle Snoezelen ‘type’
  • Utilisation maitrisée du matériel
  • Exploration de sa sensorialié
  • La juste distance relationnelle
  • La tonicité et le langage du corps
  • Prise de conscience des émotions
  • La sensorialité dans le développement de la personne
  • Fiche d’observations

Initiation à l’entretien motivationnel (Y. BARDE-CABUSSON)

L’entretien motivationnel (EM) est un style de conversation collaborative visant à renforcer la motivation d’un individu et son engagement au changement [1]. Il s’agit d’une forme de communication qui s’appuie sur un savoir-être renforçant l’alliance thérapeutique et sur un savoir-faire ayant pour objectif d’augmenter l’intensité et la fréquence du discours du patient en faveur du changement.

Cette approche comportementale a montré son efficacité dans un grand nombre de prise en soin (addiction, vaccination, observance thérapeutique, etc.) [2,3,4]. Son apprentissage impose à la fois de solides connaissances théoriques associées à une pratique régulière utilisant des supervisions.

Cette formation d’initiation n’est pas uniquement destinée aux débutants. Elle s’adresse également aux professionnels de santé ayant déjà une expérience en EM et souhaitant s’immerger dans une pratique intensive (révision-approfondissement) sur un format de formation court.

NOUVELLE FORMATION

Ecrivez nous

Vous préférez appeler ? 03 89 54 94 34