Diagnostic et traitement des douleurs inhérentes aux blessures du coureur (A. LALLIER)

La course Ă  pied est une activitĂ© physique extrĂȘmement populaire en France puisqu’elle est le sport prĂ©fĂ©rĂ© de 19% des Français selon la FFA en 2014 et donc d’un patient sur cinq. Les pathologies liĂ©es Ă  la course Ă  pied sont souvent spĂ©cifiques et demandent un traitement et une Ă©ducation adaptĂ©.

Cette formation a pour but de vous donner les clĂ©s nĂ©cessaires afin d’effectuer un diagnostic prĂ©cis, et pouvoir mettre en place un plan de traitement adaptĂ© basĂ© sur les derniĂšres recherches scientifiques.

Cette formation vous permettra Ă©galement d’acquĂ©rir des connaissances sur les chaussures afin de pouvoir conseiller de façon optimale les patients, ainsi que rĂ©pondre Ă  leurs nombreuses interrogations.

A l’issue de la derniĂšre formation, la satisfaction globale s’Ă©levait Ă  : 9,4/10

Cervicalgie chronique post traumatique aprĂšs coup de fouet cervical (whiplash) (C. SCHANG)

La comprĂ©hension et la prise en charge de la physiologie et la physiopathologie de la cervicalgie chronique chez l’adulte en dĂ©sadaptation fonctionnelle dans un contexte dĂ©gĂ©nĂ©ratif ou traumatique ont Ă©voluĂ© profondĂ©ment et trĂšs rapidement ces derniĂšres annĂ©es, notamment sous l’impulsion de la recherche française et internationale. Ce phĂ©nomĂšne tend Ă  s’accroitre avec une augmentation multifactorielle des agents dĂ©clenchants (accident de sport, ou de voiture responsable du coup de fouet cervical) associĂ©s aux facteurs favorisants que sont la sĂ©dentaritĂ©, le surpoids, les maladies associĂ©es ainsi que le vieillissement de la population avec comme consĂ©quence un coup financier non nĂ©gligeable pour la sĂ©curitĂ© sociale (arrĂȘt de travail, reclassement professionnel, 
).

 

Les objectifs sont :

– RĂ©aliser des tests et Ă©valuations simples et rapides, recommandĂ©s et validĂ©s par l’HAS et ensuite d’amĂ©liorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptĂ©e.
– Contribuer Ă  amĂ©liorer l’offre de soins et leur accĂšs par des prestations pertinentes, rĂ©alisĂ©es par un plus grand nombre de professionnels.
– Mobiliser, en situation de soins, diffĂ©rents savoirs et capacitĂ©s conformes aux donnĂ©es actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS : savoir de connaissances, savoir de techniques pratiques, savoir-faire opĂ©rationnel, savoir relationnel.
– Analyser et Ă©valuer un patient, sa situation et Ă©laborer un diagnostic kinĂ©sithĂ©rapique
– Concevoir et conduire un projet thĂ©rapeutique kinĂ©sithĂ©rapique, adaptĂ© aupatient et Ă  sa situation (incluant la dimension Ă©ducative +++)
– Concevoir, mettre en Ɠuvre et Ă©valuer la prise en charge kinĂ©sithĂ©rapique. IntĂ©grer l’aspect Ă©conomique dans sa rĂ©flexion au quotidien lors des prises en charge des patients.
– Proposer comme finalitĂ© de rĂ©Ă©ducation une dĂ©marche Ă©ducative avec la mise en place d’un programme d’auto-rĂ©Ă©ducation post soins qui conduit vers l’autonomisation du patient +++.

Lombalgie chronique et syndrome de déficience posturale (C. SCHANG)

Objectifs généraux :

L’objectif gĂ©nĂ©ral est d’acquĂ©rir les connaissances nĂ©cessaires Ă  l’évaluation et Ă  la rĂ©Ă©ducation du patient lombalgique chronique et souffrant d’un syndrome de dĂ©ficience postural et de leur impact sur le fonctionnement.

A l’issue de la formation, le participant sera capable aprùs une analyse de la pratique actuelle et des recommandations de :

– RĂ©aliser des tests et Ă©valuations simples et rapides, recommandĂ©s et validĂ©s par l’HAS et ensuite d’amĂ©liorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptĂ©e.

– Contribuer Ă  amĂ©liorer l’offre de soins et leur accĂšs par des prestations pertinentes, rĂ©alisĂ©es par un plus grand nombre de professionnels.

– Mobiliser, en situation de soins, diffĂ©rents savoirs et capacitĂ©s conformes aux donnĂ©es actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS :

– savoir de connaissances ;

– savoir de techniques pratiques ;

– savoir-faire opĂ©rationnel ;

– savoir relationnel.

– Analyser et Ă©valuer un patient, sa situation et Ă©laborer un diagnostic kinĂ©sithĂ©rapique

– Concevoir et conduire un projet thĂ©rapeutique kinĂ©sithĂ©rapique, adaptĂ© au patient et Ă  sa situation (incluant la dimension Ă©ducative)

– Concevoir, mettre en Ɠuvre et Ă©valuer la prise en charge kinĂ©sithĂ©rapique

– IntĂ©grer l’aspect Ă©conomique dans sa rĂ©flexion au quotidien lors des prises en charge des patients.

 

Objectifs spécifiques :

A l’issue de ce stage, le stagiaire sera en capacitĂ© de :

  • Comprendre et connaitre l’organisation du systĂšme neuro musculo squelettique au niveau rachidien et pelvien
  • Maitriser les principes de sĂ©curitĂ© de mobilisation/ Ă©tirement
  • Maitriser l’usage des outils de diagnostic diffĂ©rentiel de la douleur musculo squelettique et neuropathique des unitĂ©s fonctionnelles lombaire et pĂ©riphĂ©rique
  • Savoir interprĂ©ter des signes cliniques en lien avec les symptĂŽmes du patient
  • Savoir rĂ©aliser et utiliser un Bilan Diagnostic KinĂ©sithĂ©rapique (BDK), d’entrĂ©e, intermĂ©diaires et final, en particulier § Savoir Ă©valuer et tracer la nĂ©cessitĂ© et les objectifs de rĂ©Ă©ducation via le BDK
  • Savoir rĂ©aliser des techniques manuelles de mobilisation neuro musculo squelettique
  • Savoir Ă©duquer le patient pour qu’il rĂ©alise des exercices
  • Savoir proposer des techniques Ă  des cas complexes
  • Traiter le dysfonctionnement cervical par une approche mĂ©canique du traitement de la douleur via une mobilisation des tissus neuraux et de ses interfaces

 

A l’issue de la derniĂšre session, la satisfaction globale s’élevait Ă  :  9,2/10

Techniques manuelles et instrumentales des structures myofasciales (F. Barillec)

A travers des rappels théoriques des fondamentaux et des applications pratiques en binÎme sous supervision du formateur, cette formation vous permettra :

  • De conduire un bilan clinique interrogeant les dysfonctionnements mĂ©caniques des fascias et des chaĂźnes fasciales
  • D’élaborer et mettre en Ɠuvre un traitement manuel cohĂ©rent et adaptĂ© des pathologies mĂ©caniques des fascias
  • D’intĂ©grer le traitement manuel des fascias dans la panoplie des techniques de thĂ©rapie manuelle.
  • Etudier la mĂ©thodologie d’investigation : examen clinique et palpatoire et son interprĂ©tation
  • Appliquer les techniques de crochetage et fascias : application sur les membres supĂ©rieurs – infĂ©rieurs et le tronc.
  • Application des techniques de crochetage dans les pathologies musculaires sportives
  • Rappels sur les fascias et les aponĂ©vroses : embryologie des fascias – histologie – biomĂ©canique – rĂ©ponses du tissu conjonctif aux sollicitations mĂ©caniques – rĂŽle des fascias. Logique de construction d’un traitement intĂ©ressant les fascias – organisation anatomique – Ă©lĂ©ments de palpation – interrelations fascias et systĂšme neuro-vĂ©gĂ©tatif.
  • IntĂ©gration Ă  la clinique et perfectionnement : applications pratiques

A la derniĂšre formation, le taux de satisfaction s’Ă©levait Ă  : 8,2/10

Kinésthérapie analytique appliquée au traitement du genou, du pied et de la la sacro-illiaque (M. GROSS)

Cette deuxiĂšme partie du cycle de formation composĂ© de 3 modules, animĂ© par Marc GROSS – formateur agrĂ©Ă© Concept de Sohier, vous conduira Ă  ĂȘtre en capacitĂ© d’Ă©laborer une investigation prĂ©cise des troubles pathomĂ©caniques articulaires des diffĂ©rents segments des membres infĂ©rieurs et supĂ©rieurs et mener un traitement non seulement analytique mais Ă©galement global selon le concept de ThĂ©rapie manuelle, la kinĂ©sithĂ©rapie analytique, Ă©laborĂ© par R.  Sohier—Cette session s’intĂ©resse plus spĂ©cifiquement au genou, aux articulations du pied et enfin Ă  l’approche des articulations sacro-iliaques.

  • Rappels des bases fondamentales du concept de ThĂ©rapie Manuelle Analytique selon SOHIER
  • Application aux diverses articulations du genou
  • Application aux articulations de la cheville et du pied
  • Application des techniques d’objectivation et de normalisation sacro-iliaque du membre infĂ©rieur
  • Analyse de la marche et propositions d’exercices prĂ©ventifs et/ou curatifs pour les problĂ©matiques au niveau des genoux, articulations du pied ou des sacro-ilaques.

NOUVEAU FORMAT

Le concept Sohier appliqué au rachis (M. GROSS)

Le traitement rachis selon le concept proposĂ© par R. Sohier se prĂ©sente en un cycle de deux modules basĂ©s sur des alternances thĂ©oriques et pratiques et vous permettra de dĂ©velopper votre analyse clinique et biomĂ©canique de l’ensemble du rachis.

  • Le premier module traite plutĂŽt des souffrances du rachis en rhumatologie
  • PrĂ©sentation du concept de la kinĂ©sithĂ©rapie analytique de la colonne vertĂ©brale- fondements des rythmes biomĂ©canogĂšnes au niveau de l’étage vertĂ©bral.
  • DiffĂ©rents Ă©tats pathomĂ©caniques des Ă©tages vertĂ©braux : dysfonctionnement local et consĂ©quences locales – Ă  distance.
  • Apprentissage pratique des techniques de rĂ©harmonisation des diffĂ©rents Ă©tages vertĂ©braux
  • « Cure » / « Care » les diffĂ©rents outils Ă  disposition du thĂ©rapeute
  • Propositions d’exercices d’auto-entretien
  • Quels Ă©lĂ©ments radiologiques pour guider le thĂ©rapeute dans son projet thĂ©rapeutique ?
  • Analyse de cas cliniques : Ă©laboration et conduite des traitements.
  • Le second module Ă©voque plus spĂ©cifiquement le traitement des dĂ©viations rachidiennes  
  • Bases fondamentales du concept de ThĂ©rapie Manuelle Analytique selon SOHIER appliquĂ©es aux dĂ©formations sagittales et tridimensionnelles du rachis (Dos plat, Hyper cyphose, scoliose)
  • Analyse des rythmes pathomĂ©canogĂšnes et de leurs consĂ©quences sur les processus Ă©volutifs de dĂ©formation et d’altĂ©ration structurelle
  • Principes de corrections analytiques au niveau des Ă©tages vertĂ©braux
  • Apprentissage pratique des techniques de normalisation
  • IntĂ©gration du concept analytique dans l’élaboration d’exercices actifs de normalisation des rythmes biomĂ©caniques.

L’entorse de cheville (P. GOUILLY)

Cette formation est animĂ©e par Pascal GOUILLY, expert en rĂ©Ă©ducation de la cheville, qui a participĂ© en tant que chargĂ© de projet Ă  la HAS (ANAES 2000) aux recommandations de la rĂ©Ă©ducation de l’entorse de cheville et a publiĂ© en 2020 dans les EMC de rĂ©Ă©ducation un chapitre sur la rĂ©Ă©ducation de l’entorse de cheville.

Cette présentation conduira les participants grùce à une actualisation des connaissances portant tant sur la biomécanique que les données actuelles de la science en matiÚre de recommandations à :

  • Elaborer un raisonnement clinique permettant d’aller du bilan au diagnostic kinĂ©sithĂ©rapique
  • Mener les techniques kinĂ©sithĂ©rapiques appropriĂ©es et efficaces aux divers objectifs du traitement et aux divers stades Ă©volutifs de la rĂ©Ă©ducation

NOUVELLE FORMATION

Bilan postural et traitement des déficiences orthopédiques associées (S. BARSI)

Les techniques Posturales de RĂ©Ă©quilibration Musculo-AponĂ©vrotiques (TPRMA) sont inspirĂ©es initialement de la MĂ©thode MĂ©ziĂšres, des Techniques Posturales Globales ainsi que de diffĂ©rents concepts et pratiques d’Ă©tirements et de postures des structures tissulaires de l’appareil locomoteur.

Les TPRMA sont des techniques de rĂ©Ă©ducation visant Ă  normaliser les tensions actives et passives gĂ©nĂ©rĂ©es au niveau des tissus mous (systĂšme Muscle – tendon et fascias…) par des dĂ©sĂ©quilibres morpho-statiques  et morpho-dynamiques, innĂ©s et acquis des systĂšmes de l’appareil locomoteur.

Les TPRMA reposent sur des sĂ©ances de postures activo-passives de l’ensemble de l’appareil locomoteur, conduites par un kinĂ©sithĂ©rapeute dans le cadre d’un traitement ou de la prĂ©vention de troubles musculo-squelettiques ou neuro-musculaires.

Les TPRMA sont des techniques manuelles de thĂ©rapie individuelle intĂ©ressant l’ensemble des structures tissulaires de l’appareil locomoteur. Elles peuvent s’appliquer dans le cadre de sĂ©ances intĂ©grant des techniques de kinĂ©sithĂ©rapie et/ou de thĂ©rapie manuelle. Ces techniques intĂ©ressent principalement des spĂ©cialitĂ©s de rhumatologie – traumatologie – orthopĂ©die adulte et infantile, neurologie pĂ©riphĂ©rique. Elles peuvent s’appliquer dans le traitement de nombreuses pathologies, consĂ©quences ou sĂ©quelles de problĂšmes de santĂ©.

L’application pratique des TPRMA est rĂ©alisable Ă  l’issue de la formation.

A l’issue de la derniĂšre session, la satisfaction globale s’Ă©levait Ă  : 8,0/10

ThĂ©rapie Manuelle IntĂ©grale du Rachis – Concept SSI ( JM CHAMPOUILLON)

Fort de plus de 20 ans d’expĂ©rience auprĂšs de joueurs professionnels (AS NANCYLORRAINE) et amateurs de football, de basket (SLUC NANCY) et autres sports, KinĂ©/OstĂ©opathe de l’Équipe de France de la Police, OstĂ©opathe libĂ©ral, enseignant et formateur en masso-kinĂ©sithĂ©rapie et ostĂ©opathie, votre formateur se propose de vous permettre d’acquĂ©rir des bilans et techniques ciblĂ©s, afin d’établir un diagnostic prĂ©cis des problĂšmes rachidiens de vos patients tout en ayant la capacitĂ© de les rĂ©soudre efficacement.

LE CONCEPT SSI appliqué au Rachis :

« S » comme Stratégique :
A partir de bilans prĂ©cis et rapidement applicables, vous pourrez facilement Ă©tablir une stratĂ©gie de traitement. Vous saurez identifier oĂč se situe le problĂšme que prĂ©sente votre patient : local ou Ă  distance.
Vous comprendrez et apprendrez à soigner ces douleurs récurrentes ou rebelles qui empoisonnent la vie de vos patients et vous laissent parfois perplexes.

« S » comme Synergique :
Vous acquerrez une vision globale de votre patient, afin de traiter soit la problématique locale, soit la considérer comme une décompensation de déficiences à distance.
Vous saurez soigner une lombalgie en traitant le bassin mais aussi les cervicales, annihiler des céphalées en rééquilibrant le bassin ! Vous corrigerez un genou par un traitement du bassin, améliorerez une épaule douloureuse grùce à un traitement cervical mais aussi sacro-iliaque !
Vous dĂ©couvrirez qu’une tendinopathie, une lĂ©sion musculaire ne sont trĂšs souvent que le reflet de surcharges fonctionnelles et d’altĂ©rations vasculo-nerveuses dues Ă  des problĂšmes ostĂ©o-articulaires locaux mais aussi Ă  distance, et d’origine rachidienne qui plus est !

« I » comme Intégrale :
Des techniques rachidiennes ciblĂ©es (cervicales, thoraciques, costales, lombaires, sacro-iliaques et pubiennes) seront abordĂ©es lors de cette formation, sur la base de techniques douces, au service du patient, et jamais agressives. Vous apprendrez Ă  sĂ©lectionner judicieusement ces techniques, qu’elles soient fonctionnelles ou structurelles, tissulaires, musculaires ou ostĂ©o-articulaires. Au final, vous ne traiterez plus jamais une douleur cervicale, lombaire, thoracique, pubienne ou sacro-iliaque comme avant et modĂ©liserez dĂ©finitivement le corps de votre patient en 3D.
Suivez cette formation ciblée sur la pratique avec comme fil conducteur des cas cliniques représentant les patients que vous soignez au quotidien !

Lors de la derniĂšre session, le taux de satisfaction du groupe s’élevait Ă  : 9,68/10

Kinésithérapie de la personne amputée (A-S PORTET)

Généralités :

  • Etiologies et niveaux d’amputations du membre infĂ©rieur (typologies des patients amputĂ©, grands principes de la chirurgie).
  • Principes et objectifs de prise en charge.

Les différentes phases de la rééducation : bilans, objectifs et moyens kinésithérapiques :

  •  Phase de cicatrisation et rĂ©Ă©ducation prĂ© prothĂ©tique (prĂ©parer le membre rĂ©siduel Ă  l’appareillage, prendre en charge les douleurs, installer et Ă©duquer le patient pour Ă©viter les complications, autonomiser le patient dans ses dĂ©placements et transferts en sĂ©curitĂ©, importance de la rĂ©Ă©ducation Ă  l’effort et de l’activitĂ© physique adaptĂ©e),
  • Phase d’appareillage provisoire (Ă©ducation Ă  la mise en place correcte de la prothĂšse provisoire, entretien et auto-surveillance, mise en charge/proprioception, marche appareillĂ©e en sĂ©curitĂ©, douleurs et adaptations prothĂ©tiques),
  • Phase de rĂ©adaptation et suivi prothĂ©tique (prescriptions, prises en charges de l’appareillage par la CPAM et LPPR, prothĂšse dĂ©finitive, reprise de la conduite automobile, vie sociale et vie professionnelle – MDPH).

 La rééducation à la marche en fonction des appareillages :

  •  Principes de la marche normale et coĂ»t Ă©nergĂ©tique de la marche appareillĂ©e (diffĂ©rentes phases de la marche normale et dĂ©ficits en lien avec les niveaux d’amputation),
    • Amputation de pied et chaussures orthopĂ©diques (dĂ©ficits, compensations et types de chaussures),
    • Amputation trans-tibiale
  • Appareillage (emboĂźtures et interfaces, moyens de suspension, effecteurs terminaux -pieds prothĂ©tiques),
  • DĂ©ficits et principes de rĂ©Ă©ducation Ă  la marche appareillĂ©e (fonction du type d’effecteur terminal en place sur la prothĂšse),
    • Amputation trans-fĂ©morale :
  • Appareillage (emboĂźtures, suspension, effecteurs intermĂ©diaires -genoux prothĂ©tiques, importance des alignements),
  • DĂ©ficits et principes de rĂ©Ă©ducation Ă  la marche, (en fonction de la prothĂšse),
  • Quelques mots sur la dĂ©sarticulation de hanche (types d’appareillages et marche),
  • Situations particuliĂšres de marche : escaliers, pentes et dĂ©vers, relevĂ©s du sol, course (principes, rĂ©Ă©ducation et adaptations prothĂ©tiques).

Les boiteries chez la personne amputée :

 Analyse qualitative et quantitative de la marche appareillée (bilans et tests),

  • Les boiteries : identifier la cause (appareillage, dĂ©ficits physiologiques) et prendre en charge des dĂ©fauts de marche (quelques exercices spĂ©cifiques).

 L’Ă©ducation thĂ©rapeutique : quel programme ?

A l’issue de la derniĂšre session, la satisfaction s’élevait Ă  : 8,7/10

Ecrivez nous

Vous préférez appeler ? 03 89 54 94 34