Alister Formation est certifié Qualiopi.

Nutrition chez la personne âgée ou personne en situation de handicap (V. BECK-YVARS)

Cette formation permet d’acquérir les bases de l’équilibre alimentaire, chez les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées, pour éviter les risques de dénutrition.

Des recettes, menus et cas cliniques complètent ces connaissances théoriques.

1/ besoins nutritionnels généraux

  • 1. les besoins énergétiques
  • 2. Les macronutriments : AET, Protéines, Lipides, Glucides, les fibres,
  • 3. Hydratation
  • 4. Les minéraux et vitamines : besoins, sources, rôles
  • 5. L’équilibre alimentaire de base : contrôler les compulsions, régime méditerranéen anti-oxydant, exemples de menus journaliers

2/ prévenir et soigner la dénutrition

  • 1. Définition de la dénutrition
  • 2. Prise en charge nutritionnelle de la dénutrition
  • 3. Les enrichissements
  • 4. CNO
  • 5. Idées recettes enrichies
  • 6. Cas cliniques

3/ besoins spécifiques nutritionnels

  • 1. Personnes âgées
  • 2. Diabète
  • 3. Hypertension artérielle
  • 4. Dyslipidémie
  • 5. Troubles digestifs
  • 5.1. la constipation
  • 5.2. la diarrhée
  • 6. Insuffisance rénale : régimes pauvres en sel
  • 7 Troubles du comportement alimentaire
  • 8. Maladies neuro-dégénératives
  • 8.1. La maladie d’Alzheimer
  • 8.2. La maladie de Parkinson
  • 9. Cas particuliers
  • 9.1. Escarres
  • 9.2. Ostéoporose
  • Conclusion

 

Moyens pédagogiques et pratiques

  • Lieu : salle adaptée à l’effectif
  • Alternance des séquences théoriques (Supports Polycopiés fournis aux stagiaires et projection d’un diaporama) puis des séquences pratiques en binômes sous surveillance et supervision du formateur.
  • Merci de vous munir d’une tenue confortable afin d’effectuer l’ensemble de la partie pratique de la formation.

Modalités de suivi de l’exécution du programme et d’évaluation

  • Feuilles d’émargement (par ½ journées) : signature des participants et contre-signature du formateur.
  • Évaluation des apports de la formation :
    • Pré et Post-test
    • Quizz – questionnaires
    • Correction des gestes techniques au décours de la pratique
    • Échanges autour des cas emblématiques
  • Questionnaire de satisfaction de fin de formation

Accès aux personnes handicapées

Attestation d’accessibilité recevant du public (ERP 5ème catégorie)

En quoi les troubles visuels aggravent ils la situation de handicap ?

Cette formation permet de mieux connaître les troubles visuels responsables de handicap, de mieux comprendre leurs conséquences et les répercussions sur l’autonomie de la personne handicapée.

 

Contenu et programme

– Vision normale : rappels anatomiques et fonctionnels.

anatomie de l’œil

mécanismes de la vision : vision des détails, perception des mouvements et de l’espace.

– Qu’est ce que la mal-voyance ?

définitions

conséquences

– Pathologies responsables de troubles visuels.

daltonisme

rétinite pigmentaire

DMLA

glaucome

diabète

cataracte

accidents (traumatisme, brûlure, accident vasculaire, décollement de rétine)

autres (myopie forte, hémianopsie, maladies génétiques)

 

– Conséquences sur la vie quotidienne.

impact sur l’acuité visuelle, sur le champ de vision.

conséquences sur l’appréhension de l’espace et la locomotion.

autres conséquences : capacités cognitives, état psychologique

atelier pédagogique permettant de se mettre en situation de handicap visuel.- Découverte des professionnels capables de prendre en charge les personnes malvoyantes.

prise en charge médicale : chirurgie, traitements médicamenteux, réfraction

prise en charge visuelles : opticiens, techniciens spécialisés

rééducations, ergonomie

environnement social et culturel

 

– Solutions techniques permettant le maintien de l’autonomie, démonstration

aides techniques : éclairage, filtres thérapeutiques, systèmes grossissants, aides électroniques

atelier pédagogique

conseils au quotidien

Moyens pédagogiques et pratique

  • Lieu : salle adaptée à l’effectif
  • Alternance des séquences théoriques (Supports Polycopiés fournis aux stagiaires et projection d’un diaporama) puis des séquences pratiques en binômes sous surveillance et supervision du formateur.
  • Merci de vous munir d’une tenue confortable afin d’effectuer l’ensemble de la partie pratique de la formation.

 

Modalités de suivi de l’exécution du programme et d’évaluation

  • Feuilles d’émargement (par ½ journées) : signature des participants et contre-signature du formateur.
  • Évaluation des apports de la formation :
    • Pré et Post-test
    • Quizz – questionnaires
    • Correction des gestes techniques au décours de la pratique
    • Échanges autour des cas emblématiques
  • Questionnaire de satisfaction de fin de formation

Accès aux personnes handicapées

Attestation d’accessibilité recevant du public (ERP 5ème catégorie)

Maintenir la communication avec la personne atteinte de démence

Les atteintes langagières sont parfois précoces dans les pathologies neurodégénératives de type Alzheimer ou maladies apparentées.

Conjuguées aux atteintes cognitives associées, ces troubles viennent lourdement handicaper les possibilités communicationnelles des personnes atteintes de ces pathologies, les rendant en apparence de plus en plus passives dans l’interaction.

Comment adapter et maintenir une communication fonctionnelle dans le cadre de tableaux démentiels :

  • (Re)découvrir langage et communication
  • Appréhender les différents troubles cognitifs et langagiers dans les tableaux de démence
  • Savoir s’adapter aux troubles de la communication pour diminuer les troubles du comportement

Moyens pédagogiques et pratiques

  • Lieu : salle adaptée à l’effectif
  • Alternance des séquences théoriques (Supports Polycopiés fournis aux stagiaires et projection d’un diaporama) et de séquences pratiques sous surveillance et supervision du formateur.

Modalités de suivi de l’exécution du programme et d’évaluation

  • Feuilles d’émargement (par ½ journées) : signature des participants et contre-signature du formateur.
  • Évaluation des apports de la formation :
    • Pré et Post-test
    • Échanges autour des pratiques
  • Questionnaire de satisfaction de fin de formation

Accès aux personnes handicapées

Attestation d’accessibilité recevant du public (ERP 5ème catégorie)

Communiquer malgré les troubles aphasique (P-O . FRANCOIS.)

Parler, lire, écrire, comprendre :  tous ces aspects du langage peuvent être impactés quand une aphasie survient dans les suites d’une cérébrolésion acquise (Accident vasculaire cérébral, Traumatisme crânien, Tumeur cérébrale, …).

Et lorsque le langage vient à manquer, ce sont tout autant la personne aphasique que son interlocuteur qui se retrouvent handicapés dans leur communication.

Nous verrons dans cette formation comment maintenir une communication de qualité avec la personne aphasique :

  • (Re)découvrir langage et communication
  • Appréhender les différents troubles aphasiques
  • Savoir s’adapter aux troubles aphasiques
  • Les moyens de compensation : comment maintenir une communication de qualité

Moyens pédagogiques et pratiques

  • Lieu : salle adaptée à l’effectif
  • Alternance des séquences théoriques (Supports Polycopiés fournis aux stagiaires et projection d’un diaporama) et de séquences pratiques sous surveillance et supervision du formateur.

Modalités de suivi de l’exécution du programme et d’évaluation

  • Feuilles d’émargement (par ½ journées) : signature des participants et contre-signature du formateur.
  • Évaluation des apports de la formation :
    • Pré et Post-test
    • Échanges autour des pratiques
  • Questionnaire de satisfaction de fin de formation

Accès aux personnes handicapées

Attestation d’accessibilité recevant du public (ERP 5ème catégorie)

Prise en charge de la sexualité d’une personne en situation de handicap : Connaître pour savoir accompagner à sa juste place (A. SCHIFANO)

Sexualité et handicap: quelles représentations personnelles ?

Le concept de santé sexuelle selon l’OMS et le droit à la sexualité.

Bases physiopathologiques des troubles génito-sexuels dans les suites d’un handicap.

Sexualité et handicap et projet de vie : échanges et analyse des pratiques.

Sexualité et déficiences neurologiques: de l’absence de demande aux questions pressantes.

Comment aborder la dimension sexuelle et affective et quelles informations donner ?

Comment appréhender avec précision et justesse les multiples facettes de la vie sexuelle et affective sans entrer pour autant dans une logique de consultation spécialisée de sexologie ? Les différents niveaux d’intervention dans une prise en charge sexologique.

Où situer ses limites en tant que professionnel ? Le cadre juridique et réglementaire.

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Troubles de la déglutition et alimentation chez les personnes en situation de handicap et/ou les personnes âgées (R. SIEWERT et P-O FRANCOIS)

Les troubles de la déglutition  (intervention de Mme Denis, orthophoniste)                     

– définitions,

– les mécanismes normaux de la déglutition,

– physiopathologie de la déglutition et des fausses routes,

– les incidences,

– la personne âgée et le handicap.

 

 Les troubles de la déglutition: quelles actions?

– les facteurs favorisants/défavorisant,

– les facilitations et adaptations,

– petite réflexion sur l’impact social et la qualité de vie en cas de dysphagie.

 

Détection des troubles alimentaires(intervention de Mme Siewert, diététicienne)

Prévention et solutions (discussion et étude de cas)

Adaptation des repas aux troubles de la déglutition

– les différentes textures

– des préparations enrichies

– les compléments nutritionnels oraux

– la nutrition artificielle

 

Les repères pour une alimentation équilibrée

Atelier : composition d’un menu équilibré, dégustation des produits diététiques.

Mettre en œuvre des actions d’animations (M. GONERA)

Souvent proposées par les professionnels de l’aide à la personne, que ce soit au domicile ou dans les institutions, les activités de loisirs prennent un sens dépassant largement la réalisation de l’activité elle-même.

1/ Qu’est-ce qu’animer ?

–       réflexion autour des besoins, des attentes et envies des personnes fragilisées,

–       quels sont les objectifs et le sens d’une action d’animation ?

 

2/ La méthodologie :

–       comment adapter les activités en fonction des objectifs,

–       définition des moyens et des outils à mettre en place pour concevoir une action d’animation.

 

3/ Expérimentation : 

–       mise en pratique autour d’une séance d’animation sociale,

–       retour d’expérience (quant au vécu et au contenu de l’activité)

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Sophrologie Caycédienne et rééducation : fondements et initiation (I. MULLER)

Sophrologie Caycédienne : fondements

Les techniques de base en sophrologie

  • La dynamique respiratoire
  • Les techniques de mises en tension – relâchement
  • Le relâchement progressif des différentes parties du corps

 

Sophrologie et travail d’émergence  des sensations positives et de renforcement des  sensations positives

Principes de bases en sophrologie

  • La mise entre parenthèse
  • Sensation première – absence de jugement et d’interprétation – présence à soi
  • Modification du schéma corporel
  • Réappropriation du corps et de soi – Restauration de son identité
  • Positionnement en tant qu’acteur d’un mieux-être
  • Restauration  d’une certaine maitrise du corps
  • Découverte, développement de  ses capacités de soi et acceptation de se rencontrer, d’être face à soi-même

 

Sophrologie – hypnose : points de convergence et différenciation

Formation alternant séquences théoriques et séquences pratiques (30/70) – l’objectif étant que les participants expérimentent par le biais de différentes séquences de sophrologie à thème, les différents principes de la sophrologie