Toutes nos formations sont maintenues conformément à l'article 35 du Décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 dans le strict respect des mesures sanitaires.

SEP, SLA, TC et AVC : les fondamentaux pour les soignants (M. LAUDE)

Les maladies neurodégénératives sont certes très présentes dans nos sociétés actuelles, mais sont encore sujettes à de nombreuses interrogations et appréhensions de la part des professionnels soignants et accompagnants.

 

Mardi après-midi : l’Accident Vasculaire Cérébral 

  • Echanges d’expériences – Brainstorming autour de l’AVC : quelles sont les situations cliniques et quotidiennes problématiques?
  • Physiopathologie – symptomatologie clinique de l’AVC
  • Quels sont les gestes à adopter ? Quels sont les gestes à éviter? 

 

Mercredi Matin : La Sclérose En Plaques 

  • Echanges d’expériences – Brainstorming autour de la SEP – situations cliniques et problématiques fréquentes ? 
  • Physiopathologie et symptomatologie propre à la SEP 
  • Quelle posture adopter ? 

 

Mercredi après-midi :

La Sclérose Latérale Amyotrophique 

  • Echanges d’expériences et Brainstorming autour de la SLA – problématiques associées
  • Physiopathologie et symptomatologie propre à la SLA 
  • Comment accompagner les patients ? Quels sont les gestes et les attitudes à adopter face à cette pathologie? 

Les traumatismes crâniens 

  • Echanges d’expériences et Brainstorming autour des TC – problématiques associées
  • Physiopathologie et symptomatologie propre aux TC 
  • Quelles problématiques rencontrons-nous le plus souvent ? Quelles attitudes sont conseillées et comment réagir face au patient et son entourage? 

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Le suicide et la crise suicidaire (K. BALICE)

La rencontre avec une personne souffrant de troubles psychiques peut rapidement devenir déroutante et laisser le soignant ou l’accompagnant dépourvu. Que comprendre face à des manifestations bizarres, perturbantes ? Quelles attitudes adopter ?

 

  • Introduction au risque et à la notion de crise suicidaire

 

  • Prévention

 

  • Suicide et troubles psychiatriques : enfant/adolescent, adulte, personne âgée ( dépression- mélancolie-schizophrénie…)

 

  • Auto agressivité / suicide altruiste

 

  • Facteurs de risques suicidaires

 

  • Evaluation du risque suicidaire

 

  • La tentative de suicide : causes et significations

 

  • Les équivalents suicidaires

 

  • La conduite à tenir

 

  • La prise en soin post-TS : risque de récidive. Quels traitement? Quelles thérapies? Quels objectifs ?

Approche pluridisciplinaire des troubles de la déglutition d’origine neurologique (D. BLEECKX)

Cette formation à la fois théorique mais avant tout basée sur des exercices pratiques, permettra à chaque participant de revoir l’ensemble des fondements de la prise en charge rééducative des troubles de la déglutition, la méthodologie mais également l’ensemble des conseils et mesures de prévention à utiliser lors de l’alimentation.

 

  • Rappels des problématiques actuelles (épidémiologiques et d’organisation pluridisciplinaire)

 

  • Physiologie de la déglutition chez le sujet sain et le sujet atteint – mécanismes de fausses routes – réflexe de toux – analyse physiopathologique de la dysphagie.

 

  • Rôles des intervenants – leur spécificité

 

  • Modes d’investigation : bilans cliniques – cas complexes

 

  • Mesures de prévention et techniques d’aide à l’alimentation : soins préventifs – adaptation des textures – positionnements de la tête et du corps – techniques complémentaires et facilitantes

 

  • Rééducation analytique : phase par phase – derniers développements – approche globale du patient dysphagique.

Comprendre et agir de manière ajustée : les troubles psychiques (K. BALICE)

Définition des troubles psychiques, savoir les différencier, quelles sont les principales pathologies et les comportements associés à ces troubles…

Le normal et le pathologique

Eléments de compréhension et de repérage des situations pathologiques

Éléments de communication et de relation d’aide

Le positionnement du professionnel : comment agir et ajuster sa PEC lors de situations difficiles

Le travail avec les familles

Connaissance des acteurs locaux, des équipes spécialisées à associer au travail en réseau.

Comprendre et agir de manière ajustée : la maladie de Charcot (Dr L. PETIT)

Maladie neuro-dégénérative au pronostic sombre, la maladie de Charcot, connue également sous le nom de « SLA » fait peur.   La complexité de cette pathologie requiert une prise en charge quotidienne, c’est pourquoi les équipes d’aide et de maintien à domicile sont régulièrement et souvent dans le long terme, mises à contribution pour accompagner ces personnes.

Cet  accompagnement n’est pas aisé en raison de la variabilité des troubles qu’ils soient visibles, invisibles ou peu connus. La coordination de la prise en charge est la clef de voûte de la prise en charge.

Par ailleurs, cet accompagnement se révèle souvent difficile de part les situations humaines vécues (trajectoire de vie souvent brisée,  avenir incertain en raison du caractère évolutif de la maladie et de son issue fatale…).

– Présentation de la maladie, données épidémiologiques, symptômes et diagnotic…

– Les troubles et déficiences liées à la maladie :

  • Déficience respiratoire,

 

  • Déficience moteur,

 

  • Troubles de la déglutition,

 

  • Troubles cognitifs…

 

– Spécificités de l’accompagnement : le rôle des aidants, le travail avec les familles, la fin de vie et la préparation du deuil ;

→ Comment se préserver et ne pas s’épuiser en tant que professionnel…

– Coordination de la prise en charge : l’importance du travail en réseau, la présentation des partenaires et des équipes spécialisées

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Comprendre et agir de manière ajustée : la maladie d’Alzheimer et les pathologies apparentées (Dr Y. GROC)

Les professionnels intervenant auprès de personnes âgées que ce soit à l’hôpital, en EHPAD ou à domicile, sont régulièrement amenés à accompagner des usagers atteints de la maladie d’Alzheimer ou ayant des troubles apparentés.

La survenue de ce type de pathologie bouleverse considérablement le projet de vie de la personne ainsi que de son entourage. La participation à la vie sociale des personnes atteintes par la maladie est souvent considérablement entravée, par ailleurs, les aidants se retrouvent eux aussi en souffrance ne sachant pas toujours comment réagir et ni se préserver.

Ceci est l’objet de cette formation, illustrée par de nombreuses vignettes cliniques et études de cas, qui est   animée par une équipe de professionnels experts dans l’accompagnement des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées.

1ère partie (matin) assurée par le Dr Yann GROC: (durée 3h30)

  •    Mémoire et autres fonctions cognitives normales

 

  •    La maladie d’Alzheimer et les pathologies apparentées

 

  •   Les conséquences de la maladie d’Alzheimer et des pathologies apparentées

 

 

2ème partie (après-midi) assurée par l’équipe de la MAIA sous la direction de Mme Béatrice Lorrain  (durée 3h30)

  • L’accompagnement à domicile et au quotidien,

 

  • L’ajustement de la prise en charge,

 

  • Le projet de vie,

 

  • Le travail de collaboration avec les familles

 

  • Les partenaires…

Comprendre et agir de manière ajustée : la maladie de Parkinson (JF. MULLER)

La maladie de Parkinson : bien comprendre la maladie et chasser les idées fausses :

–  quelques notions relatives à l’épidémiologie et à l’actuel des connaissances sur les origines de la maladie,

–  évolutions potentielles de la maladie : des signes infra clinques au stade de dépendance maximale,

–  les traitements aujourd’hui.

Focus sur quelques situations de handicap dans le cadre de la maladie de Parkinson :

–  les signes moteurs de la maladie – des tremblements  aux blocages : comprendre les fluctuations de l’activité motrice et décliner des attitudes adaptées.

–  les signes non moteurs de la maladie : manifestations diverses et méconnues de la maladie engendrant des situations de handicap – ce qu’il faut savoir pour mieux ajuster son aide (troubles neurovégétatifs – troubles cognitifs ….)

Les troubles dits «  comportementaux » : découvrir les  perturbations émotionnelles potentielles et leurs incidences dans la relation pour être ajusté(e).

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Comprendre et agir de manière ajustée: le traumatisme crânien (JF. MULLER)

– Histoire d’un traumatisme crânien : comprendre la violence d’un évènement traumatique et traumatisant

– Quelques bases sur le coma, le retour de la conscience et les états de conscience altérée

– Troubles du comportement ou comportements troublants – éléments de compréhension à partir d’une lecture neuro-psychologique : quelles attitudes concrètes sont les plus adaptées pour accompagner au mieux la personne dans ses difficultés (défaut de motivation, d’initiative, fatigue, troubles de l’attention et de mémorisation)

– Les attitudes dites de désinhibition : que faire ? quand poser une limite ? comment ?

– Traumatisme crânien et sociopathie acquise : incidences des perturbations émotionnelles sur les comportements et attitudes à adopter

– Comportements troublants : une lecture à partir de la perturbation du sentiment d’être ou la perturbation du processus existentiel

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.

Syndromes schizophréniques et états dépressifs (K. BALICE)

Jour 1 : Schizophrénie – syndromes schizophréniques :           

Schizophrénie –  idées VRAIES mais aussi idées FAUSSES sur la maladie :

– de l’épidémiologie aux diverses manifestations de la maladie.

– signes positifs et signes négatifs : comprendre les comportements.

– les traitements aujourd’hui et leur importance : encourager la prise de traitement – un   élément ESSENTIEL.

 

Agir face aux comportements étranges :

– quelles attitudes face aux signes positifs (délires, hallucinations etc),

– quelles attitudes face aux signes négatifs (démotivation, fatigue, perturbations émotionnelles etc …),

– repérer les signes de rechute.

 

Jour 2 : Les états dépressifs :

– Historique de la dépression : évolutions des concepts

– Approche psychopathologique : les différentes formes de dépressions (névrotiques ou psychotiques).

– La dépression chez l’enfant, chez l’adulte et chez la personne âgée : éléments cliniques, nosographie.

– Etude de signes annonciateurs de décompensation.

Supports pédagogiques : vidéos et films illustrant les pathologies, jeux de rôle autour de situations amenées par les participants et permettant de comprendre comment réagir face aux personnes dépressives et/ou présentant des syndromes schizophréniques.

Comprendre et agir de manière ajustée : l’Accident Vasculaire Cérébral (JF. MULLER)

En raison de sa très forte prévalence, les équipes œuvrant dans le maintien à domicile de personnes handicapées, sont fréquemment amenées à accompagner des personnes victimes d’AVC.

Cet accompagnement n’est pas toujours aisé en raison de nombreux troubles visibles mais aussi invisibles ou peu connus qui compliquent ou perturbe le soin et la relation.

 

Aspects fondamentaux :

–  Quelques repères sur l’AVC aujourd’hui : incidences – épidémiologie

–  Les facteurs de risque : ce qu’il faut savoir

–  Détecter un AVC qui s’installe : ce qu’il faut savoir voir et faire

–  AVC : quelle récupération possible ?

 

Aspects techniques spécifiques à connaître :

– « Mobiliser » une personne hémiplégique : savoir conjuguer avec les  « raideurs »,

– Douleurs et hémiplégie : ce qu’il faut savoir faire lors des manutentions et soins pour éviter la recrudescence des douleurs,

– Les troubles de la déglutition – fausses routes : ce qu’il faut éviter – ce que l’on peut faire – ce que l’on peut conseiller.

 

Les aspects peu connus de la maladie qui perturbent le soin et la relation :

–  Le syndrome de négligence : quelles manifestations observables et quelles attitudes en pratique adopter ?

–  Les troubles exécutifs : comprendre des comportements bizarres et troublants et savoir réagir de façon ajustée et aidante,

– Les apraxies : comprendre et savoir encourager justement,

–  Les aphasies : quelques repères concrets pour une mise en œuvre rapide, d’attitudes adaptées dans la communication.

 

Ce contenu donné à titre indicatif, sera adapté en fonction de l’analyse préalable des besoins des services et des participants.