Initiation à l’entretien motivationnel (Y. BARDE CABUSSON)

L’entretien motivationnel (EM) est un style de conversation collaborative visant à renforcer la motivation d’un individu et son engagement au changement [1]. Il s’agit d’une forme de communication qui s’appuie sur un savoir-être renforçant l’alliance thérapeutique et sur un savoir-faire ayant pour objectif d’augmenter l’intensité et la fréquence du discours du patient en faveur du changement.

Cette approche comportementale a montré son efficacité dans un grand nombre de prise en soin (addiction, vaccination, observance thérapeutique, etc.) [2,3,4]. Son apprentissage impose à la fois de solides connaissances théoriques associées à une pratique régulière utilisant des supervisions.

Cette formation d’initiation n’est pas uniquement destinée aux débutants. Elle s’adresse également aux professionnels de santé ayant déjà une expérience en EM et souhaitant s’immerger dans une pratique intensive (révision-approfondissement) sur un format de formation court.

Références :

[1] Widder, R. (2017). Learning to use motivational interviewing effectively: modules. The Journal of Continuing Education in Nursing, 48(7), 312-319.

[2] Söderlund, L. L., Madson, M. B., Rubak, S., & Nilsen, P. (2011). A systematic review of motivational interviewing training for general health care practitioners. Patient education and counseling, 84(1), 16-26.

[3] Barwick, M. A., Bennett, L. M., Johnson, S. N., McGowan, J., & Moore, J. E. (2012). Training health and mental health professionals in motivational interviewing: A systematic review. Children and Youth Services Review, 34(9), 1786-1795.

[4] Fortune, J., Breckon, J., Norris, M., Eva, G., & Frater, T. (2019). Motivational interviewing training for physiotherapy and occupational therapy students: effect on confidence, knowledge and skills. Patient education and counseling, 102(4), 694-700.

[5] Maslowski, A. K., Owens, R. L., LaCaille, R. A., & Clinton-Lisell, V. (2021). A systematic review and meta-analysis of motivational interviewing training effectiveness among students-in-training. Training and Education in Professional Psychology.

[6] Schwalbe, C. S., Oh, H. Y., & Zweben, A. (2014). Sustaining motivational interviewing: A meta‐analysis of training studies. Addiction, 109(8), 1287-1294.

[7] Hall, K., Staiger, P. K., Simpson, A., Best, D., & Lubman, D. I. (2016). After 30 years of dissemination, have we achieved sustained practice change in motivational interviewing?. Addiction, 111(7), 1144-1150.

DE L’ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF A L’EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT : UNE CONTINUITE DANS LE SOIN (G. Beck-Wirth, C. Aloisio Alves, J-M Maillot et A. Cazemajou)

Le cadre référentiel de compétences pour dispenser l’ETP élaboré par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES, 2013), explicite les compétences à développer par les professionnels de santé et leurs partenaires engagés dans cette démarche de soin. Les compétences techniques et organisationnelles attendues sont destinées à la réalisation des différentes étapes du programme (diagnostic éducatif, plan d’action, activités d’accompagnement éducatif et d’évaluation).  Les compétences relationnelles reposent, elles, sur l’exercice d’une écoute active et bienveillante, la pratique de l’empathie, le savoir échanger et s’informer, et la construction d’une relation de confiance : elles sont donc le socle qui doit soutenir les programmes d’ETP, socle sans lequel la dynamique d’accompagnement ne peut pas se construire. Les étapes techniques et la gestion de l’ETP sont guidées par des valeurs et des attitudes qui favorisent la construction d’un accompagnement.  De plus, ce cadre référentiel peut être enrichi par les études de Paul (2009), pour qui l’accompagnement est une contribution, à travers une pratique dialogique et réflexive, à inscrire autrui dans une réalité qui soit existentiellement et socialement viable pour lui et désirable par lui, avec une visée émancipatrice. Si les personnes vivant avec un handicap ne sont pas toutes des patients porteurs d’une maladie chronique, il n’en reste pas moins qu’un accompagnement éducatif peut être pertinent, et peut s’inspirer des étapes de l’ETP.

 

Partant de ce cadre de référence, nous comprenons qu’apprendre à accompagner quelqu’un dans son parcours de soin demande de développer une attitude de valorisation de la personne accompagnée, de son histoire de vie et de ses apprentissages acquis et à venir. L’accompagnement dans le soin et à l’éducation thérapeutique du patient sont des véritables moments de rencontre, façonnés par les expériences vécues et les apprentissages faits par des patients, des aidants et des professionnels. Les attentes, les représentations sociales, les savoirs acquis et les cadres de référence de chacun sont des éléments centraux à prendre en compte et à comprendre pour développer une posture et une démarche d’accompagnement. Tout cela renforce la place et l’importance de l’acquisition des compétences relationnelles dans le domaine de la santé.

 

Ainsi, la formation que nous proposons est destinée aux soignants, aux patients et aux aidants intéressés par le développement de l’accompagnement dans le soin et par l’ETP. Il s’agit d’une formation orientée par une approche interdisciplinaire et multiprofessionnelle qui comprend que le soin et l’accompagnement éducatif se construisent à partir de la rencontre entre différents acteurs porteurs de connaissances et d’apprentissages sur la vie avec le handicap et/ou la maladie. Ce choix à la fois éthique et méthodologique s’inspire d’expériences précédentes et de leurs effets sur la co-construction du savoir-être et du savoir-faire en ETP (Alves, Janner-Raimondi et Beck-Wirth, 2021). Cette formation permet donc de réfléchir à l’accompagnement éducatif dans le soin et à l’ETP, d’acquérir des compétences communicationnelles et relationnelles favorisant l’adoption d’une attitude éducative émancipatoire, située entre les sciences de l’éducation, les sciences sociales et humaines et la santé.

ÉLECTROTHÉRAPIE ET PHYSIOTHÉRAPIE : APPLICATIONS RÉFLÉCHIES (F. CREPON)

L’électrothérapie et la physiothérapie font partie intégrante de notre pratique professionnelle. Cependant, certains paramètres d’application sont parfois difficiles à justifier.

 

L’ensemble de l’enseignement théorique de cette formation permettra d’acquérir les bases et d’actualiser ses connaissances concernant les techniques et les traitements réfléchis basés sur la compréhension des paramètres physiques.

 

La seconde partie de la formation permettra d’appliquer l’ensemble des enseignements vus la veille, afin de pratiquer ces traitements en rééducation et réadaptation fonctionnelles.

 

  • Paramètres – Propriétés biologiques et indications des courants et des ondes
  • Technologie – Modalités d’application adaptées aux différentes pathologies
  • Travaux pratiques par ateliers

 

Cette formation, uniquement dispensée en intra-établissement, vise à l’utilisation optimale des différents appareils d’électrothérapie et de physiothérapie disponibles au bénéfice des usagers

Santé relationnelle – Les violences dans les couples par le partenaire intime (A.PIPET)

Nous sommes TOUS concernés par les violences et notamment les violences dans les couples.

Malheureusement, le plus souvent par manque de formation, nous ne voyons pas intégralement cette problématique.

Or, quel que soit le professionnel de santé ou la personne que nous sommes, la problématique des violences est bien ancrée dans notre quotidien.

Ensuite, lorsque, par chance, nous arrivons à identifier cette problématique chez un ou une de nos patient(e)s, chez un ou une de nos proches, chez un ou une de nos collègues… par manque de formation, nous risquons de l’effrayer et donc de la perdre de vue en voulant la prendre en charge ou de nous épuiser (voire de nous agacer) à essayer de respecter ses volontés.

 

Conseils aux stagiaires : venir avec des questions et des cas concrets + lectures et visionnage des films conseillés (les références seront fournies avant la formation).

Mieux connaître la maladie de Parkinson pour un comportement de soin ajusté dans la prise en charge (S MERELLE)

La maladie de parkinson aujourd’hui : actualisation des connaissances sur la maladie

–  De la compréhension de  la symptomatologie à la compréhension des incapacités et situations de handicap potentielles du patient
–  Maladie de Parkinson : les recommandations HAS 2012 et 2014
–  Comprendre ou se situe le problème du patient parkinsonien dans « la boucle  » de la communication et ses conséquences au quotidien

La gestion au quotidien des difficultés motrices :

–  Les périodes « on/off »  Thérapeutique et de la posture éducative dans la prise en charge : quelle optique et comment ?
–  Les variabilités des symptômes et les problèmes nocturnes

Les AVQ : quelles aides potentiellement apporter au patient pa rapport aux spécificités de la maladie

–  L’insécurité lors des déplacements : « trucs et astuces »
–  Troubles de la déglutition : mises au points

La gestion des médicaments et les conséquences sur le quotidien

La spécificité du sujet âgé et l’évolution de la maladie

Module 3 : construction, évaluation et évolution d’un programme d’éducation thérapeutique (G. BOURIC)

Module 3

Travail sur le vécu entre les deux sessions et la lecture qu’ils font état de leurs expériences au vu des grilles de lectures proposées lors du premier module

Les tapes de l’éducation thérapeutique

1- le diagnostic éducatif

– définition  et intérêt du diagnostic éducatif partagé

– Identification des facteurs favorisants et défavorisants

– les bases de la recherche de la motivation

– méthodologie pratique de la conduite d’un diagnostic éducatif

2- la négociation des objectifs :

–  Les caractéristiques des objectifs (références : recommandations HAS)

–  La hiérarchisation des objectifs

–  La négociation proprement dite

3- l’intervention :

–  Le type : individuelle ou/et collective (avantages et inconvénients de chaque méthode)

–  La planification

–  Les apprentissages proposés en tenant compte des différentes pédagogies

–  Les instruments

– Outils méthodologiques possibles

4- l’approche motivationnelle

– comprendre – explorer l’ambivalence et éviter de renforcer la résistance

– les styles de communication et leurs buts

– être à l’écoute du discours changement

Approfondissement de la notion de compétence et d’apprentissage

Elaboration des thématiques à creuser durant les

intersessions et bilan résistance

Module 2 : pédagogie et outils de la pratique d’éducation thérapeutique (G. BOURIC)

Module 2: Pédagogie et outils de la pratique en Education Thérapeutique

Travail sur le vécu entre les deux sessions et la lecture qu’ils font état de leurs expériences

au vu des grilles de lectures proposées lors du premier module

Les étapes de l’éducation thérapeutique

 

1- le diagnostic éducatif

– définition  et intérêt du diagnostic éducatif partagé

– Identification des facteurs favorisants et défavorisants

– les bases de la recherche de la motivation

– méthodologie pratique de la conduite d’un diagnostic éducatif

 

2- la négociation des objectifs :

–  Les caractéristiques des objectifs (références : recommandations HAS)

–  La hiérarchisation des objectifs

–  La négociation proprement dite

 

3- l’intervention :

–  Le type : individuelle ou/et collective (avantages et inconvénients de chaque méthode)

–  La planification

–  Les apprentissages proposés en tenant compte des différentes pédagogies

–  Les instruments

– Outils méthodologiques possibles

 

4- l’approche motivationnelle

– comprendre – explorer l’ambivalence et éviter de renforcer la résistance

– les styles de communication et leurs buts

– être à l’écoute du discours changement

Approfondissement de la notion de compétence et d’apprentissage

Elaboration des thématiques à creuser durant les

intersessions et bilan résistance

Aborder le patient douloureux en rééducation : des fondements aux pratiques de base de sophrologie caycédienne (I. MULLER)

Cette formation basée sur deux jours, vous permettra, à travers des séquences théoriques et des applications pratiques, d’intégrer de la sophrologie Caycédienne dans vos séances de rééducation habituelles.

  • Fondements – techniques de base en sophrologie : dynamique respiratoire – les techniques de mises en tension – relâchement – progressif des différentes parties du corps.

 

  • Sophrologie et travail d’émergence des sensations positives et de renforcement des sensations positives

Douleurs aigues et chroniques : rappels

Sophrologie et adaptation à la douleur

Sophrologie et hypnose : points de convergence et différenciation

  • Sophrologie et techniques de futurisation

 

  • Apport de la sophrologie ludique

Hypnose : Pratique de l’hypnose Ericksonienne dans le champ d’action des soins et des rééducations (T. KREMENTZOFF-BECCHIO)

Pour les patients comme pour les soignants, le programme thérapeutique est envisagé sous un angle nouveau, dans un espace d’hyperéveil sensoriel accessible naturellement. Lorsque les techniques sont acquises, leurs déclinaisons sont nombreuses et s’adaptent à chaque étape du parcours de soins, qu’il soit pratiqué en ville ou en milieu hospitalier. La communication avec les patients devient alors thérapeutique dès la prise de contact avec leur équipe soignante.

La formation se découpe en deux sessions :

  • Le premier stage est destiné à acquérir les techniques hypnotiques
  • Le second à les adapter aux traitements antalgiques – soins et rééducations

 

Dans le cadre de la présente formation, et conformément aux textes réglementaires et en vigueur régissant le DPC, plus précisément et conformément à la Direction Générale de la Santé, au rapport de l’Inserm 2015 :  » Evaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose » et au code de la santé publique L.1110-12, la pratique de l’hypnose est encadrée.

De ce fait, l’ensemble des professions médicales (Médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes…) peuvent à ce titre pratiquer des activités d’hypnose et s’y former.

Pour les professions de santé non médicales, la pratique de l’hypnose n’est légale que sous la responsabilité médicale et dans le cadre d’une pris en charge pluri-professionnelle de la douleur.

Le travail est conduit de manière interactive avec leurs soignants qui sauront proposer une nouvelle manière de traiter la douleur par :

  • Des séances d’hypnose complètes à visée antalgique et pour la potentialisation des traitements proposés par la médecine traditionnelle
  • Des séances concomitantes aux soins délivrés dans leurs champs de compétences initiaux (séances d’hypnose adaptée et pratiquée pendant soins et rééducations)
  • De l’hypnose conversationnelle (techniques de distraction de l’objet douloureux ou du contexte anxiogène des soins)
  • De la pratique de l’autohypnose enseignée rapidement aux patients pour une plus grande autonomie dans leur parcours de soins

 

Pour les professionnels de santé non médicaux s’inscrivant à titre individuel et souhaitant bénéficier d’une prise en charge par l’ANDPC doivent renseigner une attestation obligatoire dans le cadre de leur parcours de formation selon les dispositions en vigueur.

 

Le tutorat des étudiants en masso-kinésithérapie ( M. BOSSU)

Dans une formation en alternance, les professionnels de terrain sont un maillon essentiel de la formation des futurs professionnels de santé. Enseigner en stage consiste à cibler l’apprentissage et permettre aux étudiants d’apprendre en sécurité tout en réalisant des soins aux patients. Mais vivre des expériences n’est pas suffisant pour apprendre en stage. Le tuteur de proximité doit alors mobiliser des compétences variées afin de permettre une rétroaction efficiente et favoriser une évaluation des acquis optimale.

Cette formation de formateurs a pour finalité de développer ces compétences et d’optimiser les stratégies permettant l’apprentissage en stage.

Être tuteur ne peut s’improviser. Des changements dans les modèles de formation ont été introduits par le biais des sciences de l’éducation. Ceux-ci sont au fondement de la réforme des études de masso-kinésithérapie de 2015. De plus, l’instruction de la DGOS du 4 novembre 2016 cadre la formation des tuteurs en ciblant quatre compétences à développer pour leur « … permettre […] de mener à bien leurs missions de formation et d’évaluation. ».

Cette formation, à destination de vous : tuteurs de stage en masso-kinésithérapie, s’inscrit dans cette démarche. Elle s’appuie également sur l’orientation nationale n° 22 du Développement Professionnel Continu.

Au travers de cette formation vous développerez les quatre compétences essentielles à votre rôle de tuteur de stage (sociales -relationnelles, pédagogiques, réflexives et organisationnelles). Vous pourrez vous inscrire sur la durée, au cœur des attendus professionnels et universitaires, dans une supervision clinique efficiente des étudiants que vous recevrez

Les séquences de la formation des tuteurs se dérouleront selon différents moyens andragogiques : partage des connaissances, interaction entre les participants, apports théoriques, analyse des pratiques professionnelles, démarche réflexive à partir d’études de cas, travail à partir du portfolio et du référentiel de formation, jeux de rôles et diverses animations, etc.