Céphalées et migraines: raisonnement clinique (G. BARETTE ou F. BARILLEC)

Céphalées de tension

Le praticien est confronté à ce type de problème qui est souvent handicapant pour le patient.

La différence entre la céphalée et la migraine est difficile à réaliser.

Classée dans la catégorie des céphalées secondaires, la céphalée cervico-génique est l’un des maux de tête les plus fréquents. Elle fait partie des maux de tête qui ne sont pas occasionnés par un problème neurologique ou vasculaire comme la migraine, mais par une pathologie extérieure à la région céphalique.

Si les douleurs se font généralement ressentir au niveau de la tête, leur origine se trouve principalement au niveau de la région cervicale (cou). Cette problématique peut donc provoquer une douleur référée au crâne causée par l’irritation d’une articulation ou d’un nerf (souvent le nerf d’Arnold). Généralement, la céphalée cervico-génique se manifeste par une douleur sur un côté́ de la tête. La douleur peut également être associée au cou, à l’épaule ou encore au bras. Elle sera différente en fonction des postures et des mouvements effectués. Néanmoins le praticien doit aussi explorer les secteurs oculaires (boucle occulo- nucale) et manducateur (boucle nuquo-manducatrice). En effet ces deux secteurs peuvent être à l’origine de ces céphalées de tension

Le but de ce séminaire est d’apprendre à réaliser d’abord un diagnostic différentiel permettant une prise en charge globale en association avec la prise en charge médicale. A partir de la revue de littérature, le traitement est mis en place avec des indicateurs performants.

La formation est ouverte aux praticiens physiothérapeutes.

Elle est réalisée sur deux journées associant théorie et pratique.

Thérapie neuro-dynamique Indications cliniques et applications thérapeutiques (C.SCHANG)

Objectifs généraux :

L’objectif général est d’acquérir les connaissances nécessaires à l’évaluation et à la rééducation en masso-kinésithérapie des dysfonctions du système neural et de leur impact sur le fonctionnement.

A l’issue de la formation, le participant sera capable après une analyse de la pratique actuelle et des recommandations de :

– Réaliser des tests et évaluations simples et rapides, recommandés et validés par l’HAS et ensuite d’améliorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptée.

– Contribuer à améliorer l’offre de soins et leur accès par des prestations pertinentes, réalisées par un plus grand nombre de professionnels.

– Mobiliser, en situation de soins, différents savoirs et capacités conformes aux données actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS :

– savoir de connaissances ;

– savoir de techniques pratiques ;

– savoir-faire opérationnel ;

– savoir relationnel.

– Analyser et évaluer un patient, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique

– Concevoir et conduire un projet thérapeutique kinésithérapique, adapté au patient et à sa situation (incluant la dimension éducative)

– Concevoir, mettre en oeuvre et évaluer la prise en charge kinésithérapique

– Intégrer l’aspect économique dans sa réflexion au quotidien lors des prises en charge des patients.

Objectifs spécifiques :

A l’issue de ce stage, le stagiaire sera en capacité de :

  • Comprendre et connaitre l’organisation du système nerveux périphérique
  • Comprendre et connaitre la physiologie du système neural
  • Maitriser les principes de sécurité de mobilisation / étirement du système neural
  • Maitriser l’usage des outils de diagnostic différentiel de la douleur neuropathique
  • Savoir interpréter des signes cliniques en lien avec un syndrome de dysfonction neurale
  • Savoir évaluer une douleur neurogène périphérique
  • Savoir réaliser et utiliser un Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK), d’entrée, intermédiaires et final, en particulier § Savoir évaluer et tracer la nécessité et les objectifs de rééducation via le BDK
  • Savoir réaliser des techniques manuelles de neuroconvergence et neurotension
  • Savoir éduquer le patient pour qu’il réalise des exercices
  • Savoir appliquer ces techniques au plexus brachial
  • Savoir appliquer ces techniques au plexus lombaire et sacré
  • Savoir proposer des techniques à des cas complexes
  • Traiter le dysfonctionnement neuro-dynamique par une approche mécanique du traitement de la douleur via une mobilisation des tissus neuraux et de ses interfaces

Traitement du syndrome douloureux rachidien après coup de fouet cervical (whiplash) (C. SCHANG)

Objectifs généraux :

L’objectif général est d’acquérir les connaissances nécessaires à l’évaluation et à la rééducation du patient lombalgique chronique et souffrant d’un syndrome de déficience postural et de leur impact sur le fonctionnement.

A l’issue de la formation, le participant sera capable après une analyse de la pratique actuelle et des recommandations de :

– Réaliser des tests et évaluations simples et rapides, recommandés et validés par l’HAS et ensuite d’améliorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptée.

– Contribuer à améliorer l’offre de soins et leur accès par des prestations pertinentes, réalisées par un plus grand nombre de professionnels.

– Mobiliser, en situation de soins, différents savoirs et capacités conformes aux données actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS :

– savoir de connaissances ;

– savoir de techniques pratiques ;

– savoir-faire opérationnel ;

– savoir relationnel.

– Analyser et évaluer un patient, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique

– Concevoir et conduire un projet thérapeutique kinésithérapique, adapté au patient et à sa situation (incluant la dimension éducative)

– Concevoir, mettre en oeuvre et évaluer la prise en charge kinésithérapique

– Intégrer l’aspect économique dans sa réflexion au quotidien lors des prises en charge des patients.

Objectifs spécifiques :

A l’issue de ce stage, le stagiaire sera en capacité de :

  • Comprendre et connaitre l’organisation du système neuro musculo squelettique au niveau capital et cervical, rachidien et pelvien
  • Maitriser les principes de sécurité de mobilisation / étirement cervical
  • Maitriser l’usage des outils de diagnostic différentiel de la douleur musculo squelettique et neuropathique cervical
  • Savoir interpréter des signes cliniques en lien avec l’historique du traumatisme
  • Savoir évaluer et différencier un vertige d’origine vasculaire et/ ou vestibulaire
  • Savoir réaliser et utiliser un Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK), d’entrée, intermédiaires et final, en particulier § Savoir évaluer et tracer la nécessité et les objectifs de rééducation via le BDK
  • Savoir réaliser des techniques manuelles de mobilisation neuro musculo squelettique
  • Savoir éduquer le patient pour qu’il réalise des exercices
  • Savoir proposer des techniques à des cas complexes
  • Traiter le dysfonctionnement cervical par une approche mécanique du traitement de la douleur via une mobilisation des tissus neuraux et de ses interfaces

Lombalgie chronique et syndrome de déficience posturale (C. SCHANG)

Objectifs généraux :

L’objectif général est d’acquérir les connaissances nécessaires à l’évaluation et à la rééducation du patient lombalgique chronique et souffrant d’un syndrome de déficience postural et de leur impact sur le fonctionnement.

A l’issue de la formation, le participant sera capable après une analyse de la pratique actuelle et des recommandations de :

– Réaliser des tests et évaluations simples et rapides, recommandés et validés par l’HAS et ensuite d’améliorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptée.

– Contribuer à améliorer l’offre de soins et leur accès par des prestations pertinentes, réalisées par un plus grand nombre de professionnels.

– Mobiliser, en situation de soins, différents savoirs et capacités conformes aux données actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS :

– savoir de connaissances ;

– savoir de techniques pratiques ;

– savoir-faire opérationnel ;

– savoir relationnel.

– Analyser et évaluer un patient, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique

– Concevoir et conduire un projet thérapeutique kinésithérapique, adapté au patient et à sa situation (incluant la dimension éducative)

– Concevoir, mettre en oeuvre et évaluer la prise en charge kinésithérapique

– Intégrer l’aspect économique dans sa réflexion au quotidien lors des prises en charge des patients.

 

Objectifs spécifiques :

A l’issue de ce stage, le stagiaire sera en capacité de :

  • Comprendre et connaitre l’organisation du système neuro musculo squelettique au niveau rachidien et pelvien
  • Maitriser les principes de sécurité de mobilisation/ étirement
  • Maitriser l’usage des outils de diagnostic différentiel de la douleur musculo squelettique et neuropathique des unités fonctionnelles lombaire et périphérique
  • Savoir interpréter des signes cliniques en lien avec les symptômes du patient
  • Savoir réaliser et utiliser un Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK), d’entrée, intermédiaires et final, en particulier § Savoir évaluer et tracer la nécessité et les objectifs de rééducation via le BDK
  • Savoir réaliser des techniques manuelles de mobilisation neuro musculo squelettique
  • Savoir éduquer le patient pour qu’il réalise des exercices
  • Savoir proposer des techniques à des cas complexes
  • Traiter le dysfonctionnement cervical par une approche mécanique du traitement de la douleur via une mobilisation des tissus neuraux et de ses interfaces

Raisonnement clinique et traitement du rachis thoracique (F. BARILLEC)

Cette formation mêlant des séquences théoriques et pratiques sous supervision du formateur, vous permettra de développer un raisonnement clinique et diagnostic autour de la prise en charge et le traitement du rachis thoracique.

  • Nouveaux concepts de la douleur – les patients à dominance nociplastique : conséquences sur la prise en charge
  • Le Rachis thoracique : anatomie, cinésiologie et classifications.
  • Le bilan fonctionnel – le bilan morphostatique / morphodynamique
  • Les techniques musculo-aponévrotiques passives : levées de tension – trigger point
  • Les techniques articulaires adaptées à la charnière cervico-thoracique
  • Comment agir contre la kinésiophobie ?

 

 

Raisonnement clinique et traitement du rachis lombaire (G. BARETTE – F. BARILLEC)

Cette formation mêlant des séquences théoriques et pratiques sous supervision du formateur, vous permettra de développer un raisonnement clinique et diagnostic autour de la prise en charge et le traitement du rachis lombaire.

  • Mise en place de la notion du modèle structurel : application au rachis lombaire – raisonnement clinique et diagnostic kiné – tests appliqués au rachis lombaire- symptômes et pathologies du rachis lombaire en thérapie manuelle et techniques de traitement.
  • Le Rachis lombaire myo fascial : concept du SMD et du PT : définition – physiopathologie – terminologie – examen, plan de traitement, traitement des muscles.
  • Les Fascias lombaires : modèle de distorsion fascial (MDF) : présentation des six lésions
  • Les hernies fasciales : topographie et traitement. Les lignes myo fasciales selon Myers (Anatomy Trains) – gymnastique fasciale selon Robert Schleip.
  • La réhabilitation musculaire du rachis lombaire : quels muscles renforcer ? Quels muscles étirer ? Notions d’étirements spécifiques – chaines musculaires – gainage.
  • Le rachis lombaire discal : anatomie – biomécanique – dégénérescence et pathologies discales – examen spécifique – notion de préférence directionnelle (Mc Kenzie) – techniques de traitement du disque (techniques de « Hands Off » et « Hands On ») – auto-traitement et prophylaxie.
  • Le rachis lombaire neuro dynamique : définition – terminologie – physiopathologie – examen neurologique et neuro dynamique (tests EJT et Slump) – traitement de neuro glissement – neuro massage et neuro tension – syndrome du piriforme – syndrome des IJ – syndrome de la dure mère lombaire et la radiculopathie lombaire.
  • Le modèle bio psycho social appliqué au rachis lombaire : kinésiophobie – programmation neuro linguistique (vocabulaire utilisé et impact sur le patient) – gestion de la douleur chronique.

Raisonnement clinique et traitement du rachis cervical (G. BARETTE – F. BARILLEC)

La formation alternera des séquences théoriques sous forme de PowerPoint et des séquences pratiques en binôme sous supervision du formateur :

  • Rappels de la douleur – neurophysiologie et applications en pratique quotidienne
  • Anatomie palpatoire de la région cervico-thoracique – ateliers pratiques
  • Bilan diagnostic de la région : interrogatoire, triage, observation morphostatique et morphodynamique, bilan tissulaire, conclusions du bilan et apport des examens complémentaires
  • Mise en place et tests des traitements : fascias cervico-thoraciques – applications aux muscles de la région – points trigger
  • Approche articulaire cervicale structurelle simplifiée avec ou sans impulsion
  • Exercices de centralisation – coordination – notions d’ergonomies – conseils et éducation thérapeutique

Ecrivez nous

Une question ? Une demande particulière ? Un devis ? Ecrivez nous, nous vous répondons dans les 24h!

Vous préférez appeler ? 03 89 54 94 34