Scolioses idiopathiques de l’enfant et de l’adolescent : Place de la Kinésithérapie (M. GROSS)

Cette formation présente une prédominance pratique, avec en amont des rappels anatomiques et généraux sur la scoliose idiopathique de l’enfant et de l’adolescent.

  • État des connaissances sur les étiologiques, les facteurs prédictifs évolutifs, les mécanismes déformants – approche tridimensionnelle de la scoliose.
  • Indications et limites du traitement en kinésithérapie.
  • Les points clefs du bilan et préalables à la mise en place de kinésithérapie
  • Axes différentiels de la rééducation selon la forme de scoliose
  • Mise en œuvre des techniques passives
  • Mise en place pratique de la méthodologie de construction des exercices actifs segmentaires d’auto-correction en positions variées
  • Cas particuliers des scolioses appareillées.

Lors de la dernière session, le taux de satisfaction s’élevait à : 8,8/10

Intégration de la méthode PILATES dans un projet thérapeutique (A. DRONNE)

Le Pilates est une technique sportive douce permettant le travail des muscles profonds. Cette discipline crée par Joseph Pilates favorise une posture saine permettant de prévenir certaines douleurs et pathologies. Aujourd’hui elle est aussi bien utilisée en thérapeutique dans le monde de la kinésithérapie qu’en préparation physique dans le milieu du sport de haut niveau mais également en pratique de loisir.

La grande variété de ses exercices permet de s’adapter à tout type de public.

A l’issue de la dernière session, la satisfaction globale  s’élevait à : 9,9/10

Lombalgie chronique et syndrome de déficience posturale (C. SCHANG)

Objectifs généraux :

L’objectif général est d’acquérir les connaissances nécessaires à l’évaluation et à la rééducation du patient lombalgique chronique et souffrant d’un syndrome de déficience postural et de leur impact sur le fonctionnement.

A l’issue de la formation, le participant sera capable après une analyse de la pratique actuelle et des recommandations de :

– Réaliser des tests et évaluations simples et rapides, recommandés et validés par l’HAS et ensuite d’améliorer leur prise en charge avec une approche globale, novatrice et mieux adaptée.

– Contribuer à améliorer l’offre de soins et leur accès par des prestations pertinentes, réalisées par un plus grand nombre de professionnels.

– Mobiliser, en situation de soins, différents savoirs et capacités conformes aux données actuelles de la science et aux publications et recommandations de l’HAS :

– savoir de connaissances ;

– savoir de techniques pratiques ;

Рsavoir-faire op̩rationnel ;

– savoir relationnel.

РAnalyser et ̩valuer un patient, sa situation et ̩laborer un diagnostic kin̩sith̩rapique

– Concevoir et conduire un projet thérapeutique kinésithérapique, adapté au patient et à sa situation (incluant la dimension éducative)

РConcevoir, mettre en oeuvre et ̩valuer la prise en charge kin̩sith̩rapique

– Intégrer l’aspect économique dans sa réflexion au quotidien lors des prises en charge des patients.

 

Objectifs spécifiques :

A l’issue de ce stage, le stagiaire sera en capacité de :

  • Comprendre et connaitre l’organisation du système neuro musculo squelettique au niveau rachidien et pelvien
  • Maitriser les principes de sécurité de mobilisation/ étirement
  • Maitriser l’usage des outils de diagnostic différentiel de la douleur musculo squelettique et neuropathique des unités fonctionnelles lombaire et périphérique
  • Savoir interpréter des signes cliniques en lien avec les symptômes du patient
  • Savoir réaliser et utiliser un Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK), d’entrée, intermédiaires et final, en particulier § Savoir évaluer et tracer la nécessité et les objectifs de rééducation via le BDK
  • Savoir réaliser des techniques manuelles de mobilisation neuro musculo squelettique
  • Savoir éduquer le patient pour qu’il réalise des exercices
  • Savoir proposer des techniques à des cas complexes
  • Traiter le dysfonctionnement cervical par une approche mécanique du traitement de la douleur via une mobilisation des tissus neuraux et de ses interfaces

 

A l’issue de la dernière session, la satisfaction globale s’élevait à :  9,2/10

Bilan postural et traitement des déficiences orthopédiques associées (S. BARSI)

Les techniques Posturales de Rééquilibration Musculo-Aponévrotiques (TPRMA) sont inspirées initialement de la Méthode Mézières, des Techniques Posturales Globales ainsi que de différents concepts et pratiques d’étirements et de postures des structures tissulaires de l’appareil locomoteur.

Les TPRMA sont des techniques de rééducation visant à normaliser les tensions actives et passives générées au niveau des tissus mous (système Muscle – tendon et fascias…) par des déséquilibres morpho-statiques  et morpho-dynamiques, innés et acquis des systèmes de l’appareil locomoteur.

Les TPRMA reposent sur des séances de postures activo-passives de l’ensemble de l’appareil locomoteur, conduites par un kinésithérapeute dans le cadre d’un traitement ou de la prévention de troubles musculo-squelettiques ou neuro-musculaires.

Les TPRMA sont des techniques manuelles de thérapie individuelle intéressant l’ensemble des structures tissulaires de l’appareil locomoteur. Elles peuvent s’appliquer dans le cadre de séances intégrant des techniques de kinésithérapie et/ou de thérapie manuelle. Ces techniques intéressent principalement des spécialités de rhumatologie – traumatologie – orthopédie adulte et infantile, neurologie périphérique. Elles peuvent s’appliquer dans le traitement de nombreuses pathologies, conséquences ou séquelles de problèmes de santé.

L’application pratique des TPRMA est réalisable à l’issue de la formation.

A l’issue de la dernière session, la satisfaction globale s’élevait à : 8,0/10

Le gainage, du bilan initial au retour à la performance (A.LALLIER)

Trop souvent simplifié aux 30s de planche, le travail de gainage peut s’avérer beaucoup plus dynamique et complet. Dans cette formation seront abordées les différentes utilités du gainage en cabinet et sur le terrain.  Vous apprendrez également à tester les capacités de vos patients et à planifier le travail de gainage, du gainage statique, au travail d’anti-action.

Objectifs de la formation :

  • Identifier les prérequis au gainage pour en adapter la pratique au patient
  • Planifier et pratiquer les différents types de gainage de manière adaptée en fonction des situations rencontrée

 

NOUVELLE FORMATION

Ecrivez nous

Vous préférez appeler ? 03 89 54 94 34